• Bonjour tout le monde sarcastic,

    A la demande d'Ewenn, voici l'histoire d'un dinosaure...et plus précisément d'un Vélociraptor...

    Avant d'écrire cette histoire, je reconnais que je ne connaissais pas les Vélociraptors...maintenant non plus d'ailleurs...mais pour les petiots, je fais mon possible...et voici donc cette histoire de dino !!

    Bizzzzzzzzzzz à tous

    Vava

    endroit où vivent les vélomachintrucs

    Vava, le vélociraptor

              Une musique un peu vieillotte s’échappe de la sono. Entêtante, elle résonne en  envahissant toutes les rues et ruelles du village. On l’entend à des kilomètres à la ronde. Attirés sans doute par l’odeur des grillades et de la barbapapa, les visiteurs affluent et se promènent en famille dans les allées du vide-grenier organisé par les parents d’élèves de l’école primaire. Sur les stands, tout un mic mac d’objets, livres, vaisselle, jouets et bibelots plus ou moins bizarres attendent un nouveau propriétaire en même temps qu’une nouvelle vie. Alex suit sa maman, s’attardant sur des jouets que des enfants vendent pour quelques euros.

    -         - Regarde maman, un vélociraptor ! est-ce-que j’ai assez de pièces pour l’acheter ? demande Alex.

    -         - Non, je ne crois pas, mais je vais te l’offrir. Je sais à quel point tu aimes les dinosaures. Combien pour ce petit dino ? demande maman

    -         - 5 euros répond Elena, une jolie petite brunette aux yeux verts, en tendant le robot articulé à Alex…

    Tout heureux, Alex rentre chez lui avec son nouveau jouet qu’il ne quitte pas de toute la soirée. Il faut dire qu’il est très imposant ce dinosaure avec sa grosse mâchoire pleine de dents hyper pointues, son regard féroce et ses énormes griffes…mais ça n’a pas l’air d’impressionner Alex qui fait une véritable fixation sur les dinosaures depuis qu’il a eu l’occasion de voir une magnifique exposition sur ces animaux avec sa classe… Il lui parle, lui raconte des histoires et lui donne même un nom : Vava…allez savoir pourquoi !

    Après le diner, il se brosse les dents à toute vitesse, enfile son pyjama et emporte Vava avec lui. Il le pose sur son lit au milieu de toutes ses peluches, sans oublier de lui souhaiter une bonne nuit.

    Il s’endort très vite et rêve de Vava…un drôle de rêve qu’il s’apprête à raconter à son nouveau copain à son réveil…mais…mais…Il regarde sur son lit… Vava a disparu !!

    Avec sa maman, il le cherche…partout…sous sa couette, dans les placards et le coffre à jouets, sous son lit…partout…rien !!! Plus de Vava.

    Et voilà !!! je suis bien avancée maintenant...Si le dino a disparu...je ne peux plus continuer mon histoire...je n'ai plus qu'à le rechercher toute seule ce...ce vélomachinchose...donnez-moi la journée les enfants...j'espère l'avoir retrouvé demain !!!! bisous

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • Coucou,

    Je suis un peu fainéante ces temps-ci !!! allez demain une histoire de dino pour vous les enfants... promis !!

    En attendant, voici une jolie photo

    Vous connaissez ???

    bizzzzzzzzzzzzzz à tous

    Dino ...

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Bonjour sarcastic,

    Les expressions françaises sont vraiment étranges ! en voici quelques-unes avec nos petits amis les animaux mis en scène...

    N'hésitez pas à m'en envoyer d'autres...je suis sûre que votre imagination (les enfants et les grands) est très fertile!

    Bon long week-end à toutes et tous

    Bizzzzzz à tous

    Expressions françaises

    Avoir les yeux derrière la tête

    Expressions françaises

    Le serpent qui se mord la queue

    (encore faut-il le voir!!)

    Expressions françaises

    Jeter un coup d’œil, garder l’œil ouvert et avoir l’œil à tout

    Expressions françaises

    Voler de ses propres ailes

    Expressions françaises

    cacher son jeu

    Expressions françaises

    Qui s'y frotte s'y pique

    et une petite dernière

    Expressions françaises

    Noyer le poisson

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Bonjour à toutes et à tous ...sarcastic,

    ça  y est ! mon seringat fleurit dans mon jardin !! son parfum embaume ...

    un vrai plaisir...C'est le moment de raconter cette nouvelle petite anecdote "étrange" ...

    Et non! vous ne la connaissez pas celle-là ! je ne l'ai encore jamais racontée! ...En fait, je n'en suis pas si fière!!

    Bizzzz à tous

    Le seringat

    Le seringat

     

        Ce n’est pas pour rien que l’on a donné au  seringat le très joli nom de  « jasmin des poètes » : son parfum subtil et intense ainsi que la douceur de ses délicates fleurs blanches en font un arbuste que toutes les âmes sensibles ont plaisir à accueillir dans leur  jardin. Plus de trente ans après, je me souviens encore de la joie de ma mère lorsque le seringat qu’elle chouchoutait au fond de son jardin se couvrait de ces flocons immaculés et enivrants.

       A chacune de mes visites elle m’en  cueillait un énorme bouquet en proclamant haut et fort que de toutes les fleurs, c’étaient bien elles qu’elle préférait...elle avait sûrement raison....et puis, elles lui ressemblaient tellement, simples, tendres et discrètes et pourtant si présentes par leur beauté et leur fragrance.

    Évidemment, pour moi le seringat est associé au souvenir de ma mère et c’était un peu lui rendre hommage que d’en planter un à l’entrée de ma maison, dans mon jardin...

    Comme j’aime ses premières floraisons ! A mon tour, je cueille ses premières fleurs que je partage à mes enfants en leur promettant qu’elles leur porteront bonheur...que  leur grand-mère pense à eux en ce moment (oui, je sais, je me répète !!! ils connaissent l’histoire par cœur !)...je fais de même avec mes amies dès que l’occasion se présente...On dit bien que le muguet porte chance au premier mai...alors pourquoi pas le seringat ?

    Le seringat

    Et bien sûr, chaque fois, je repense à une petite anecdote que je suis (depuis le départ de ma sœur) seule à connaître...

    C’était il y a très longtemps, quelques mois seulement après l’accident de mes parents. J’ai déjà raconté que dès que c’était possible, j’allais fleurir la tombe de mes parents avec les fleurs que je choisissais dans mon jardin...mais j’avais commencé très tôt ce petit rituel, avant même que leur maison ne change de propriétaire. Un jour, j’étais allée cueillir un énorme bouquet de seringat dans l’ « ancien »  jardin de mes parents et j’étais allée le porter au cimetière, sans en parler à quiconque.

    Bon ! la suite de l’histoire est un peu moins glorieuse, mais néanmoins troublante.

    Avec ma sœur, nous étions un peu, disons, « paumées » à la suite de cet accident qui a emporté mes parents, et nous nous raccrochions à des trucs assez bizarres, comme « le spiritisme », mais un spiritisme très « amateur »... on a même essayé de « faire tourner les verres », façon de parler pour cette méthode étrange où l’on place un verre retourné sur une table. On place ensuite toutes les lettres de l’alphabet en cercle autour du verre afin d’obtenir un « message d’un esprit » en posant un doigt sur le verre. Le verre se déplace « tout seul » vers les lettres une à une…hum !!!

    Bref, à cette séance où nous n’étions que toutes le deux, nous avons « appelé » ma mère et le verre s’est rapproché de certaines lettres que nous avons notées sur une feuille...une phrase s’est ainsi formée... le message était clair : « Merci pour le seringa »

    -        - Ça ne veut rien dire !, me dit ma frangine

    -        - Heu !!!

    Je lui raconte alors, à son grand étonnement ma démarche  quelques jours auparavant... ça calme !

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Bonjour tout le monde, sarcastic

    Les vacances sont finies !!

    il faut retrousser les manches et reprendre le chemin de l'école, du collège ou du boulot....

    Bon courage à toutes et tous !!!

    Et voici un peu de "magie" pour commencer !!

    Un peu de magie

    Un peu de magie

     

         Il était une fois une très très vieille femme très très moche qui...

    -          - Comment ça comme Mamy ? mais dites donc vous !!!

    Je reprends... je disais donc une femme d’un certain âge qui ne se trouvait pas très jolie....mais tellement gentille que tout le monde l’aimait beaucoup, ce qui, bien sûr, ne lui faisait ni chaud ni froid puisque son apparence lui gâchait la vie...

    Devenir jeune ?  Pétronille savait bien que cela était impossible puisqu’elle avait déjà neuf cent trente-cinq ans !  Elle ne pouvait pas revenir en arrière ! Quoique ! Il existait bien un moyen, mais ça ne l’intéressait pas vraiment. Ce qu’elle voulait, c’était effacer les rides qui lui creusait le visage, retrouver un visage de jeune fille, une belle chevelure longue et bouclée et une peau aussi douce que celle d’un bébé....mais pour ça, il fallait absolument qu’elle aille au pays des fées  pour demander à la plus ancienne le secret de la beauté éternelle.

    Rien de plus simple ! Sauf qu’elle devait franchir une haute montagne, marcher longtemps dans une épaisse forêt très sombre ou vivaient d’horribles sorcières et traverser une rivière remplie de crocodiles.

    Un beau matin, elle se mit donc en chemin et s’arrêta devant la haute montagne.

    -          - Oh là là ! que c’est haut !

    Elle faillit renoncer, mais c’était mal la connaître...elle était très courageuse et téméraire et mit des jours et jours pour grimper jusqu’au sommet. Arrivée tout en haut, le spectacle qui s’offrait à elle la récompensa de tous ses efforts ! C’était magnifique !! Elle respira une grande bouffée d’un air d’une fraîcheur incomparable et découvrit un paysage à couper le souffle...C’est donc avec l’incroyable impression de voler, légère et très heureuse qu’elle descendit sur l’autre flanc de la montagne.

    Elle pénétra ensuite dans une forêt sombre et mystérieuse

    -          - Oh là là ! ça fait drôlement peur !

    Elle faillit renoncer, mais c’était mal la connaître...elle était très brave et audacieuse. Elle affronta donc sans sourciller les abominables sorcières qu’elle rencontra inévitablement. Tandis que l’une d’elle s’approchait d’elle pour la transformer en crapaud, Pétronille lui fit un croche-pattes qui la fit voltiger dans les airs…La poudre magique qu’elle s’apprêtait à lui lancer se répandit sur sa vieille robe  et c’est elle qui fut transformée en batracien...Bien fait !!! Elle brava aussi des créatures très bizarres qui voulaient la faire rebrousser chemin, mais elle ne se laissa pas intimider...et c’est fièrement qu’elle sortit de la forêt saine et sauve... elle était si satisfaite de s’être surpassée que c’est d’un pas confiant qu’elle se prépara à traverser la rivière.

    -          - Oh là là ! ils sont énormes ces crocodiles !! et quelles mâchoires !!!

    Elle faillit renoncer, mais c’était mal la connaître...elle était débrouillarde et futée. Elle s’approcha donc de la rive, et parla gentiment aux crocodiles qui voulaient la croquer. Elle leur raconta une histoire drôle et pendant qu’ils se tordaient de rire, elle grimpa sur la tête de l’un d’eux pour passer sur l’autre rive.

    En arrivant au pays des fées, c’est une femme souriante, fière de ses exploits, heureuse même qui se présenta devant la plus ancienne magicienne.

    -          - Bonjour Pétronille...lui dit celle-ci. Pourquoi es-tu venue jusqu’ici ?

    -          - Je voudrais connaître le secret de la beauté éternelle, lui répondit la vieille femme

    -          - Mais tu le connais ce secret ! tu es gentille, courageuse, téméraire, brave et audacieuse...que demander de plus. La beauté est en toi, et c’est cela que l’on voit lorsque l’on est en ta présence! n’es-tu pas heureuse d’avoir réussi toutes les épreuves qui se présentaient sur ton chemin ?

    -          - Si, bien sûr !

    -          - Alors, regarde-toi dans ce miroir et dis-moi ce que tu vois.

    Avec un peu d’appréhension, Pétronille fixa son reflet et ne vit que ses yeux...des yeux remplis de bonheur.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique