• Coucou,

    Comme d'habitude, Alexandre et Gabriel n'ont pas résisté à la tentation d'aller rendre visite à leur amie la tortue...Au retour, ils m'ont demandé d'écrire  une histoire avec elle...

    J'ai essayé...et voilà ...

    Coraline est enrhumée

    Coraline est enrhumée

         Les enfants ne rechignent jamais quand on leur propose d’aller faire une petite balade à pieds...et pour cause ! Chaque fois, on passe par le chemin bordé de jeunes saules qui mène à la maison du magicien, et on s’arrête devant le grillage vert qui entoure son grand jardin.

    Ce n’est pas vraiment un magicien qui habite dans cette jolie demeure recouverte de lierres, de jasmin et de chèvrefeuille, mais on s’est toujours dit qu’il fallait un brin de magie pour réussir un jardin aussi merveilleux, ou les arbres fruitiers, les parterres de fleurs et d’herbes aromatiques offrent autant de senteurs enivrantes.

    Dès qu’on arrive à proximité de ce jardin, les enfants se précipitent invariablement jusqu’à la grille, ils y accrochent leurs petits doigts et cherchent Coraline ...ils savent que madame tortue se promène toujours dans le coin, et qu’elle les attend pour frimer et avancer lentement dans son décor de rêve...mine de rien.

    Coraline est enrhumée

    Mais aujourd’hui, pas de Coraline...où s’est-elle cachée ? Les enfants fouillent du regard toute l’étendue du jardin, les buissons de roses, les rocailles tapissées de fleurs multicolores, sous les fougères, près du bassin recouvert de nénuphars...rien...sur la pelouse...rien.

    -          - Elle s’est cachée, elle sortira plus tard ...

    -          - Ah ah ah atchoum ...ah ah atchoum !!!

    Les enfants se tournent vers moi, surpris.

    -          - Ça vient de par-là !! me disent-ils

    -          - Mais il n’y a rien !

    -          - Ah ah atchoum !

    -          - Ah oui, c’est là ! derrière le laurier ! mais je ne vois rien !

    Et doucement, lentement, tranquillement, une petite tête apparait

    Coraline est enrhumée

    -          - Oh ! Coraline ! c’est toi qui éternue comme ça ?

    -          - Oui, c’est boi ... je suis tombée dans le bassin et baintenant, je suis enrhubée !

    -          - Ça va passer !

    -          - Non, ça ne va pas passer...Ah ah atchoum

    -          - il te faut du thym pour chasser ce vilain rhume, déclare Alexandre

    -           - il n’y en a blus dans le jardin !

    -          - Attend nous là un instant...je sais où en trouver, poursuit Gabriel

    Et tous les deux courent jusqu’au jardin de Papy pour couper une branche de thym...Ils reviennent très vite et passent leur cueillette à travers la grille...Quel plaisir de voir Coraline se jeter sur cette plante qui va pouvoir la guérir !...

    Pendant huit jours, les enfants viennent ainsi donner un peu de thym à leur amie qui se rétablit rapidement.

    Depuis, chaque fois que les enfants passent dans le chemin...elle est là à les attendre pour leur raconter sa journée et écouter leurs histoires.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Bonjour tout le monde sarcastic ,

        Ce matin, j'étais tranquillement en train de ramasser les haricots lorsque soudain, je l'ai vue le long de la clôture! une petite souris adorable avec une bouchée de pain entre ses quenottes. Elle m'a regardé droit dans les yeux avant de se sauver vite fait dans le jardin voisin...Bien sûr, je l'ai reconnue tout de suite, toute mignonne avec ses longues moustaches vertes, ses petits yeux en amande bleu marine et ses incisives minuscules qui lui donnent l’impression de sourire. ..j'ai juste eu le temps de regarder par-dessus la palissade pour la suivre du regard...et voir où elle se dirigeait...

    Vous aussi, vous l'avez reconnue???

    Une "revenante"

    Gagné !! c'est bien Zozotte pattes de mouches...la suite de ses aventures très très bientôt

    En attendant, rendez-vous sur les pages du 2, 5 et 6 juillet, du 9 septembre ou du 9 novembre pour faire sa connaissance (si vous ne savez pas qui est Zozotte)...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Coucou tout le monde

    Je n'ai pas l'habitude d'écrire pour les moins de cinq ans....c'est dommage, ils aiment bien les histoires, ces petits loulous ! j'ai essayé...et voici pour eux, une toute petite histoire....Je n'ai pas trouvé de dessins , alors, je fais appel aux plus de cinq ans (ou les plus petits...) pour l’illustrer ...Merci à eux...

    A vos crayons!!!

    Petit ours

    Petit ours

    Dans sa maisonnette au fin fond de la forêt, petit ours a allumé un bon feu dans la cheminée. Bien au chaud,  il s’est assis sur son fauteuil pour lire une histoire dans son grand livre de contes.

    Soudain, il entend frapper à la porte :

    -          - Toc, toc, toc...

    -          - Qui est là ? demande-t-il.

    -          - C’est le grand vent d’automne qui siffle dans les arbres...WHOU-OU-OU-OU ...tu viens jouer avec moi ?

    Petit ours enfile sa grosse veste de laine et court après les feuilles fanées qui virevoltent autour de lui. Il rit beaucoup et essaie d’en attraper quelques-unes pour faire un beau bouquet coloré....puis il rentre chez lui pour se réchauffer et regarder les images de son album.

    Soudain, il entend frapper à la porte :

    -          - Toc, toc, toc...

    -          - Qui est là ? demande-t-il.

     - C’est la pluie qui vient te chanter sa chanson...flic, flac, floc...Tu viens jouer avec moi ?

    Petit ours chausse ses bottes fourrées et saute dans les flaques d’eau à pieds joints...plif, plaf, plof...Comme c’est drôle ! Il est tout mouillé, mais tellement heureux !...puis il rentre se sécher près du feu et retourne dans son fauteuil pour poursuivre sa lecture.

    Soudain, il entend frapper à la porte :

    -          - Toc, toc, toc...

    -          - Qui est là ? demande-t-il.

     - C’est la neige qui doucement recouvre ton jardin et ta maison de ses flocons légers ...tu viens jouer avec moi ?

    Petit ours s’emmitoufle dans sa doudoune, prend son bonnet et ses moufles, attrape son écharpe et sort dans son jardin. Tout est blanc...et froid. Quand il marche, ses pattes s’enfoncent dans cet épais tapis blanc  et ça fait des petits trous tout ronds...ça l’amuse beaucoup...puis il construit un petit ours de neige et l’habille avec son bonnet, son écharpe et ses gants...A présent, il a très froid, alors il rentre dans sa maisonnette, regarde par la fenêtre et salue son nouvel ami. Il baille et se sent soudain bien fatigué, alors il va se coucher, remonte sa couette jusqu’à ses oreilles et s’endort...Il va à présent hiberner jusqu’au printemps prochain.

    Bonne nuit petit ours !

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Coucou ...

    Petit essai d'écriture avec deux de mes loulous, Lounis et Noah...Ils sont en "mode vacances" aussi, il ne faut pas trop leur en demander...mais quand même, voici le résultat de leurs efforts !!

    Grenouillette

    1- Il était une fois, une petite Grenouillette qui vivait dehors, avec comme seule amie Zoubie, la tortue...

    Elle s'amuse bien avec elle

    Grenouillette

    2- Elle joue à cache-cache derrière le jasmin du jardin

    Grenouillette

    3- Elle se cache derrière la statue de la Liberté (clin d’œil à Ewenn!)

    Grenouillette

    4- Elle est un peu fatiguée, alors elle rentre à la maison pour lire des histoires...enfin, elle regarde les images

    Grenouillette

    5 - Elle joue aussi sur l'ordinateur à des jeux pour les moins de 18 ans, puis elle appuie sur les touches pour écrire son nom

    Grenouillette

    6- Dans la salle de bains, elle regarde couler l'eau au lieu de se laver les mains

    Grenouillette

    7- Sa journée est terminée, alors elle s'allonge sur le lit

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Coucou tout le monde

    Que se passe-t-il sur la plage lorsque tout le monde déserte cet endroit magique ??

    Pour le savoir, il suffit d'aller regarder !!!!

    Bizzzzzzzzzz à tous

    Les tongs oubliées

    Les tongs oubliées

          A l’heure où le soleil, fatigué de sa journée, décide de se cacher derrière l’océan, les baigneurs rentrent chez eux, heureux d’ avoir profité de ses rayons généreux et de la fraicheur de l’eau. Plus personne à l’horizon. C’est dommage, parce que c’est un moment exceptionnel ! Celui ou le ciel s’enflamme pour se refléter dans une mer argentée, pailletée d’étoiles scintillantes d’une incroyable beauté. Le seul instant de la journée où le roulis des vagues se brisant sur les rochers remplace les rires et les cris joyeux des enfants, une musique reposante dans le calme et la fraîcheur enfin retrouvés...Bref, une heure magique que seuls les habitants des fonds marins peuvent apprécier.

    Les tongs oubliées

        C’est cette heure-là que je choisis la plupart du temps pour venir me ressourcer tout en haut de la falaise, respirer l’air chargé du parfum iodé des algues, écouter le frôlement des vagues sur la grève, ou simplement regarder la plage désertée.

    Ce soir, une légère brise ébouriffe mes cheveux et m’effleure le visage tandis que mon regard fixe des tongs oubliées sur le sable, seul vestige de l’affluence de l’après-midi...Deux tongs qui semblent s’ennuyer, seules au beau milieu de la plage ! Mon regard ne les lâche pas « d’une semelle » lorsque soudain, je les vois se soulever et s’éloigner vers la mer...toutes seules !

    Non ! Pas toutes seules ! Dessous, deux petits crabes s’amusent :

    -          - Tu es sûr que les mouettes ne nous ont pas vus ? demande le premier

    -          - Mais oui, nous sommes bien cachés !

    -          - On l’a échappé belle ! Ouf !

    Les tongs oubliées

    Elles flottent à présent à la surface de l’eau...toutes seules !

    Non ! Pas toutes seules ! Dessus, les deux jeunes mouettes surfent sur ces deux planches providentielles :

    -          - Waouh ! Géniales ces planches ! depuis le temps que je rêvais de faire un peu de sport ! s’exclame la première

    -          - Moi aussi ! répond sa copine qui, prise d’un  fou-rire incontrôlable, perd l’équilibre avant de plonger tête la première dans l’eau.

    Les deux tongs se retrouvent une nouvelle fois seules au milieu de l’océan…

    Non ! Pas toutes seules ! Deux crevettes viennent de les repérer et se découvrent un nouveau jeu : Boing...boing...boing....elles sautent de l’une à l’autre avec de petits rebonds légers…de plus en plus haut :

    -          - Super ces deux trampolines ! dit l’une

    -          - Oui, enfin un peu de liberté, loin des poissons....oh ! mais pas loin des mouettes...les voilà qui foncent sur nous ...sauve qui peut !

    Les deux crevettes sautent à l’eau juste à temps...au même instant, une vague, plus haute et plus longue que les autres, emporte avec elle les deux sandales qui reprennent leur place sur le sable...

    Toutes seules …

    Les tongs oubliées

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique