• Belle journée à tous yes ,

    Pour les tout-petits, voici une nouvelle histoire de grand-mère Elise

    ...avec une magnifique illustration de Maune ...quand elle était très très jeune cela s'entend !

    Nounours

     

    Nounours

         Nounours, tu tâcheras d’être bien sage, encore un gros bisou, et vlan, dans le fauteuil. Voilà Stéphanie partie pour l’école et notre pauvre petit ours assis là tout seul. Bien sûr, il est face à la fenêtre, mais tout de même, c’est drôlement long toute une journée dans un fauteuil.

        Oh ! j’ai oublié de vous dire que nounours est un gros ours en peluche et qu’il appartient à Stéphanie.

        Ses bons gros yeux regardent les nuages qui passent, les oiseaux qui volent, les papillons…eux, au moins, ils bougent, ils vivent, ils chantent, comme cela doit être merveilleux !…et ses amis ours, que font-ils ?

        Et voilà qu’au delà des nuages, il aperçoit de très jolies montagnes couvertes de neige qui brillent sous le soleil  avec des reflets de toutes les couleurs, bleus, roses…comme c’est beau !. Là, de petits oursons bien vivants glissent en faisant des tas de sauts, des cabrioles et des tas de choses très amusantes.

        Mais, que se passe-t-il ? voilà que nounours se sent emporté, il passe au-dessus des nuages et le voilà au milieu des autres oursons. A son tour, il glisse sur la neige, s’amuse comme un fou, et même avec les autres, il s’en va chercher du miel dans le creux d’un gros sapin…et il en mange !…à tel point qu’il a bien un peu mal au cœur, et un peu froid ! Si Stéphanie voyait ça !…

       C’est une bonne fée qui, passant devant la maison, et voyant à quel point nounours s’ennuyait, l’avait emmené avec elle au pays des ours.

    Toute la journée, il s’amusa, mais le soir, quand la fée vint le rechercher pour le remettre dans son fauteuil, il en fut très content, car il était très très fatigué. Au retour de Stéphanie, lorsqu’elle le prit dans ses bras et lui fit de gros bisous en lui demandant s’il avait été sage, il poussa un gros soupir et se promit de rester toujours bien tranquille. C’était plus reposant…et au moins, il était au chaud.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Belle journée à tous sarcastic,

    Chose promise, chose due ! Voilà ! 

    J'avais promis une petite histoire à Annie ! la voilà ! avec un arbre à bonbons, c'était sa demande !

    Il faut dire que Annie n'est pas une petite fille comme les autres ! elle est simplement un peu plus grande ! mais toujours une âme d'enfant ! le rêve de tous les adultes.

    Annie

    Annie 

    Mais où sont passés les enfants ?

    Depuis ce matin, à tour de rôle, les parents et grands-parents arrivent à l’accueil les uns après les autres, complètement essoufflés, et surtout terriblement inquiets, voire en pleine crise de panique. Ils ont fouillé le terrain de camping de fond en comble, les tentes, les caravanes, les camping-cars, les sanitaires et la bibliothèque...et rien ! plus un môme à l’horizon ! Les plus grands ne squattent plus le terrain de jeux pour une partie de ballon ou de pétanque, et plus un bambin sur les jeux de cordes et les toboggans !!

    Mais que se passe-t-il ?

    -         Vous êtes allés voir sur la plage ? leur demande Annie, avec toujours ce sourire rassurant qui ne la quitte jamais.

    -         Oui, bien sûr ! et dans le bourg de Piriac... au cas où TOUS, sans exception, auraient eu la même idée en même temps, c’est à dire, aller faire un tour de manège ou manger une glace au « Pôle Nord ».

    Annie reste perplexe. C’est quand même étrange que toute la marmaille disparaisse en même temps.

    -         Vous êtes sûrs qu’ils ne sont pas en train de vous faire une blague ? Ils se sont cachés à coup sûr !

    -         On a cherché partout !!

    Bienveillante, Annie conseille à tous de rentrer tranquillement dans les caravanes et d’attendre... elle va mener son enquête et va ramener tous les enfants avant ce soir... C’est promis !

    Toujours optimiste, gaie comme un pinson et surtout très proche des enfants, Annie n’est pas du genre à se laisser déstabiliser...il y a une solution, et elle va la trouver.

    Elle commence par consulter le tableau des entrées dans le camping depuis hier matin ... au cas où !. Uniquement des campeurs qu’elle connait depuis des années ! ...

    -         Tiens, tiens, mais il y a bien cette dame qui est arrivée toute seule hier... et presque sans bagages !! Madame Tarline. C’est vrai que Je l’ai trouvée bizarre avec sa longue robe noire et son drôle de chapeau pointu, noir aussi ...mais si on se méfiait de tous les gens bizarres ! ... Voyons, voyons, elle a absolument tenu à s’installer au C9 bis, cet emplacement isolé...je vais aller voir, mine de rien.

    Au C9 bis, Annie découvre une yourte. Oui oui, une yourte ! et gigantesque de surcroit ! et tout ça pour une seule personne sans bagages ! Elle est fermée, mais de délicieuses effluves de chocolat chaud, de miel, de cannelle et de confiture de fraise s’en échappent, lui chatouillant agréablement les narines...de plus en plus surprenante cette histoire !

    Annie contourne la yourte et – son instinct ne l’a pas trompé – l’entrée du petit bois est juste derrière. Le petit bois ! un endroit quelque peu abandonné depuis que la famille Picotin a rencontré un « dahu » qui rôdait par là...Annie s’ y aventure quand même, et découvre, posé contre un arbre, le vélo de Lounis, et plus loin, celui d’Estéban. Elle avance doucement, traverse un buisson d’épines noires, s’érafle un peu les jambes, mais continue lentement sa progression parmi les sapins, les chênes, les bouleaux et....

    -         Oh ! mais qu’est-ce...mais c’est...mais oui ....UN ARBRE A BONBONS !!

     Annie reste scotchée : devant ses yeux, un gigantesque arbre rempli de nougats, sucettes, guimauves, sucres d’orge, fraises tagada, réglisses, berlingots, calissons et caramels au beurre salé de Guérande, s’offre à elle...à portée de mains...Elle avance le bras pour cueillir un marshmallow, puis se ravise. Elle vient de s’apercevoir que l’arbre se divise en trois grosses branches distinctes et qu’au centre du tronc, un énorme trou est creusé à la manière d’un puits.

    Annie a tout compris ! c’est encore un tour de Tartalapraline !! madame Tarline, c’est elle !(Tar- talapra-line) voilà, c’est ça !!  elle a pris le début et la fin de son nom ! heureusement, Annie connait son histoire ! Elle sait qu’elle est revenue de Madagascar et qu’elle attendait le moment propice pour recommencer à attirer les enfants avec ses friandises...pour les « manger » !! quelle horreur ! *

    -         Je vois, les enfants ont dû passer par là. Tartalapraline leur a indiqué la direction de l’arbre à bonbons. ils ont voulu cueillir les sucreries ... et...mais oui, c’est ça ! ils ont été aspirés dans le trou ! mais comment les ressortir !

    Elle ne voit qu’une solution, appeler les pompiers et les gendarmes, leur expliquer la situation, et attendre leur arrivée.

    Les pompiers ne tardent pas. Ils plongent dans la cavité à l’aide de grosses cordes et ressortent...avec les enfants complètement affolés. Ils étaient emprisonnés au fond de cet immense abîme qui communique par un sous-terrain avec la yourte de la sorcière !

    Pendant ce temps, les gendarmes n’ont pas tardé à appréhender Tartalapraline qui est désormais sous les verrous pour un bon bout de temps....temps pendant lequel Annie s’en donne à cœur joie, accompagnée de tous les loupiots, pour faire la meilleure récolte de tous les temps.

    A titre indicatif : l’arbre à bonbons vient de refleurir !!!!

    * Tartalapraline : histoire éditée le 13 juin

    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires
  • Belle journée à tous sarcastic,

    Juste un petit mot aujourd'hui pour signaler le changement d'illustration sur l'histoire de Noah...Elle est à présent agrémentée d'un magnifique dessin réalisé par Lounis !

    Les enfants dessinateurs sont bien sûr les bienvenus pour illustrer ces histoires ...A vos crayons !!

    J'en profite pour annoncer une prochaine histoire demain !!

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Belle journée à tous glasses ,

    Une jolie frimousse, des yeux rieurs et une belle énergie ! voilà Morgane dans une nouvelle histoire....

    Qui veut aussi sa petite histoire ???

    A très bientôt

    Photo de Piriac bien sûr !

    Morgane

    Morgane 

      Avec un joli sourire toujours accroché à ses lèvres, ses yeux rieurs et pétillants de bonheur ainsi que ses cheveux blonds qui virevoltent autour de sa frimousse enjouée, Morgane a tout d’une princesse !

    C’est l’été et elle passe quelques jours de vacances avec sa mamie au bord de la mer, dans une caravane sur un camping qui borde la plage. Elle est ravie, et ce qui la rend plus heureuse encore c’est de pouvoir jouer, rire, sauter dans les vagues et faire des trous très profonds dans le sable...avec son nouveau copain Noah ! Ah Noah ! jamais auparavant elle n’avait rencontré un  petit garçon comme lui ! il la suit partout et il l’a trouve tellement jolie !

    Ils passent beaucoup de temps ensemble et ne se quittent pratiquement plus ! Aujourd’hui, ils ont entrepris de faire un immense château avec du sable mouillé, de gros coquillages blancs et de jolis galets polis par la mer.

    Morgane envoie Noah chercher de l’eau avec son petit seau bleu pour faire un judicieux mélange avec du sable et consolider les  murs du château...il court vers la mer et se laisse surprendre par une énorme vague qui l’enveloppe et l’aspire dans l’océan !

    Morgane l’appelle, l’appelle encore et encore, mais rien ! Noah ne revient pas...Elle s’approche de la mer, encore plus près, plus près encore...et... oh zut ! une nouvelle vague surgit, emportant Morgane avec elle !

    Comme Noah, elle n’a pas le temps d’avoir peur. Sous l’eau, Morgane distingue juste devant elle un gentil dauphin tout bleu qui l’observe d’un air amusé:

    -         Il est où Noah ? lui demande-t-elle comme si elle le connaissait depuis toujours.

    -         Je viens de le voir partir avec Bibulle (c’est le nom du dauphin rose avec qui Noah est parti à la découverte des poissons rigolos). Veux-tu venir avec moi à sa recherche ? lui propose Barby, comme si lui aussi avait déjà vécu avec elle.

    -         Oh oui, lui répond Morgane sans même réfléchir, et sans attendre, Barby la fait grimper sur son dos et l’emmène aussi vite qu’il le peut à la recherche de son ami.

    Ils entrent rapidement dans le magnifique royaume de la petite sirène où vivent quantité de poissons multicolores, coraux roses et mauves et anémones argentées.

    -         Comme c’est beau ! s’exclame Morgane !

    A l’instant même, une belle sirène verte à l’abondante chevelure rousse fait son apparition. C’est Ariel en personne qui vient à sa rencontre. Elle est désolée, mais elle n’a pas vu Bibulle de la journée. En attendant, elle propose à Morgane de lui faire visiter son immense pays sous-marin...ensemble elles s’amusent comme deux grandes amies : elles font quelques tours de manège sur le dos d’une famille d’hippocampes, jouent à cache-cache derrière de gros rochers, se déguisent avec de longues algues brunes, nagent avec un banc de poissons-clowns aux belles couleurs oranges et blanches...Elles sont si joyeuses que Morgane en oublierait presque Noah !

    -         Comme j’aimerai vivre dans un monde comme le tien ! lui dit-elle soudain.

    -         Et moi, j’aimerai bien vivre dans le tien pour retrouver le prince Eric, lui répond Ariel, avec une pointe de mélancolie.

    Morgane pense alors à Noah et demande à Barby de l’aider à poursuivre leurs recherches. Elle s’agrippe à nouveau à sa nageoire dorsale et se laisse entraîner dans les profondeurs marines...En chemin, Barby demande à une grosse pieuvre grise si elle n’a pas vu Bibulle :

    -         Ah oui, je l’ai vu...il y avait un petit garçon sur son dos !! ils sont passés par là ! répond-elle en indiquant toutes les directions avec tous ses bras

    Le gentil dauphin bleu prend au hasard une direction et pose la même question à une énorme baleine suivie de son baleineau. Tranquillement, en détachant chacun de ses mots, celle-ci lui répond qu’elle est absolument sûre de les avoir vus, mais elle a aussi vu Bibulle revenir seul !! Elle pense qu’il l’a simplement ramené chez lui.

    -         Il n’y a pas lieu de s’inquiéter, et si vous voulez mon avis....

    Mais Barby n’attend pas la fin de sa phrase. Il fait très vite demi-tour. Quant à Morgane, elle a fini par s’endormir, la tête sur la peau lisse et douce de son ami...Alors, doucement, Barby la dépose sur le sable et plonge dans une nouvelle vague qui l’emporte au loin.

    A son réveil, Morgane découvrira la photo de Barby sur sa serviette de plage, et Noah, tout près, avec Bibulle sur la sienne.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    8 commentaires
  • Belle journée à tous yes,

    "Un enfant - une histoire" poursuit sa route avec aujourd'hui Mylo au centre.

    Les histoires se poursuivront ainsi jusqu'à la fin du mois d'août, avec peut-être une petite irrégularité au niveau de la publication (vacances obligent et internet n'est pas toujours au rendez-vous !)

    A très très bientôt

    dessin de Ewenn

    Mylo

    Mylo

     

         Avec ses lunettes magiques, Mylo a la chance de voir beaucoup plus loin que tous les autres enfants.

    Lorsqu’il regarde les nuages, ils lui semblent si proches qu’il pourrait presque les toucher du bout des doigts, et se rend vite compte qu’en fait ils ne sont composés que de fines particules d’eau prêtes à se disperser sur le sol pour arroser les légumes, les arbres et les fleurs qu’il aime tant ! Tout ça pour leur permettre de pousser, de vivre et d’arborer de délicates et éclatantes couleurs.

    La nuit, lorsqu’il regarde le ciel, il est capable de reconnaître au premier coup d’œil Jupiter, la plus grosse des planètes, Saturne avec ses anneaux, ou Vénus.  il peut constater que presque toutes ressemblent (à quelques détails près) à notre terre, et lui seul pourrait dire si Mars est bien habitée par des petits hommes verts circulant dans des soucoupes volantes...mais il ne veut pas dévoiler son secret.

    Il passe aussi des heures à observer la lune et ses différentes phases, et lorsqu’elle est toute ronde et bien dorée, il attend que son ami Jean de la Lune lui fasse un petit signe de la main.

    Ce qui est encore plus génial avec ses lunettes magiques, c’est que Mylo peut voir la vraie vie des personnages imaginaires...et même, il peut vivre, jouer et communiquer avec eux...et ça ! il ne s’en prive pas !

    Le voilà justement à Piriac sur Mer dans le mobilhome de sa mamie en compagnie de la Pat’ Patrouille. Mais, chut ! plus un mot, il ne faut pas le déranger ! il suffit juste de l’observer à notre tour. Il semble jouer, mais en fait, Ryder lui a confié une mission hyper importante.

    En effet, dans la nuit, un violent orage s’est abattu sur le camping, emportant avec lui plusieurs tentes, des auvents et tout le linge étendu sur les cordes de fortune, inondant les sanitaires et déracinant une quantité impressionnantes de chênes, de bouleaux et de saules....un vrai déluge !

    Au petit matin, tous les campeurs se réunissent dans un bungalow pour prendre les mesures qui s’imposent...et surtout appeler Ryder à la rescousse. Avec son quad, celui-ci tente de parcourir les allées du terrain... sans succès...les arbres arrachés lui barrent la route. Il fait appel à toute la Pat’Patrouille qui arrive au grand complet.

    Oups ! Non ! Il en manque un à l’appel. Où plutôt une ! Stella porte peut-être le nom d’une étoile, mais elle brille par son absence. Son hélicoptère est désespérément vide. Ryder a absolument besoin de Mylo pour partir à sa recherche...Aucun membre de la Pat’Patrouille ne sait piloter cet engin.

    Mylo prend donc les commandes pour son plus grand plaisir et commence à survoler le camping. Il regarde tout autour de lui, fier de sa nouvelle mission, et comme c’est amusant : tout semble si petit d’en haut ! et quelle vue !

    En parlant de vue justement...avec ses lunettes magiques, il peut tout voir,  dans tous les recoins, même les plus minuscules. Pas besoin de jumelles. Il s’attarde un peu sur la piscine, les toboggans et l’aire de jeux qui n’ont pas subi trop de dégradations. Il a malgré tout une petite pointe de regret parce qu’il fait si chaud à présent qu’il serait bien allé faire un plongeon avec ses copains.

    Plus loin, un enchevêtrement de troncs d’arbres emprisonnent une caravane et...mais oui, c’est bien elle ! c’est Stella !

    -         Allo le quartier général de la Pat’Patrouille, ici Mylo...J’ai repéré Stella tout en bas du camping...Elle est encerclé par des grosses branches d’arbres et ne peut plus bouger...il faut envoyer d’urgence Ruben et son engin de chantier pour la dégager.

    -         Ici la tour de contrôle de la Pat’ Patrouille...message reçu cinq sur cinq. J’envoie Ruben et Marcus à la rescousse

    Mylo se pose à proximité et accompagne Ruben qui n’hésite pas à « mettre la gomme »...

    -         Rien de cassé Stella ?

    -         Non ! tout va  bien, mais j’ai eu très peur !

    Marcus le pompier s’occupe des petites éraflures de Stella dans son beau camion rouge.

    Plus tard dans la journée, après avoir tout déblayé et nettoyé le terrain de camping, Mylo et tous les membres de la  Pat’Patrouille s’offrent une belle partie de rigolade dans la piscine...bien méritée celle-là !!!

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires