• Zozotte - 3 -

    Belle journée à tous sarcastic,

    Voici la fin de l'histoire de Zozotte....enfin je crois !!

    Elle est bien capable de revenir me voir un de ces jours !!!

    Les vacances se précisent...Tenez-vous prêts les enfants à découvrir les histoires dont vous êtes le héros....

    La première histoire samedi.

    Photo : Quand le chat se promène....les souris dansent !!!!

    Zozotte - 3 -

    Zozotte  pattes  de  mouche

     3  

    Hier, c’était la journée des animaux, alors tout naturellement, j’ai pensé à Zozotte et j’ai cuisiné une délicieuse tarte à la noisette que j’ai enfermée dans mon placard...au cas où !

    Et comme par hasard, je me suis encore réveillée au beau milieu de la nuit pour aller boire un verre d’eau ! étonnant, non ?

    Pourtant, en pénétrant dans la cuisine, quelle ne fut pas ma déception de ne pas entendre l’habituel « crunch, crunch, crunch » devenu si familier. J’ai avalé d’un trait mon verre et je  m’apprêtais à retourner dans ma chambre lorsque ma petite boule de poils gris et blanc a surgi devant moi sur le plan de travail :

    -     Un vrai régal cette tarte !! j’en ai gardé une part pour Mimi, me lance-t-elle en sautant dans le placard, me laissant entrevoir un minuscule morceau du gâteau

    -     Tu as raison, elle n’en mérite pas davantage

    -     C’est juste pour qu’elle comprenne que tu ne lui en veux pas d’avoir grignoté ton texte

    -     Bien sûr que si ! je suis toujours furieuse contre elle.

    -     Au point de ne plus vouloir écrire une ligne ?

    -     Qu’est-ce-que tu me racontes là ?  mais si, je vais écrire...mais pas maintenant...

    -     Pourquoi ?

    -     Parce que ...

    -     Parce que quoi ?

    J’ai alors prétexté un tas d’excuses bidon :

    -     J’ai un vilain mal de gorge qui me fatigue énormément

    -     A d’autres, c’est pas un petit virus de rien du tout qui va t’impressionner...avec toute la potion magique que tu avales !

    -     Je suis en panne d’ordi

    -     Taratata !! tu n’as pas besoin de ça ! et ton portable ?

    -     Je n’ai pas de temps

    -     Tu rigoles ? tu passes des heures à aller te promener, à bricoler des trucs inutiles et à jouer... justement sur ton portable !

    Là ! J’avoue que je suis un peu vexée

    -     Je n’ai pas d’idées, et j’ai oublié les trois quarts de ton histoire

    -     Tu te moques de moi ! tu ne veux pas que j’écrive à ta place non plus ?

    -     Oh ! s’il te plait Zozotte .... Tu ferais ça ! (je lui tends une feuille de papier !). C’était tellement beau quand tu la racontes cette histoire !

    -     Non ! je rêve ! ... Allez,  Vas-y ! installe- toi à ton ordi. Je vais quand même t’aider pour que tu n’écrives pas n’importe quoi.

    -     Tout de suite maintenant ?

    -     Oui, tout de suite maintenant.

    Devant son insistance, je n’ose pas opposer de résistance et je m’installe tranquillement devant mon ordi, non sans penser que je suis en train de parler et  d’obéir à une souris. Je lui en fait la remarque

    -     Tu devrais au contraire être flattée d’être la seule à me voir !! je connais des tas d’enfants qui passent la nuit à attendre mon passage

    -     Des enfants, oui !... ça va, ça va....je me lance

    Au début, bien calée sur mes genoux, Zozotte me laisse faire. J’en profite pour rappeler tous les trucs  à dormir debout qu’elle affirmait... comme le fait d’être une souris ordinaire avec une vie normale entourée de 18 frères et sœurs. Elle prétendait vivre  dans la maison uniquement l’hiver parce qu’elle a toujours faim et qu’elle adore mes biscottes. A la belle saison son terrain de jeux était soi-disant le jardin où elle vivait dans une galerie au milieu des radis. Sur le coup, j’ai eu presqu’envie de la croire en repensant à mes radis qui ne donnent que des feuilles avec un fil rouge au bout! Elle les grignotait! C’était donc ça !

    Quelque chose cependant clochait…Une vraie souris n’aurait pas résisté à Pitchoune (c’était mon chat !) Il l’aurait déjà croquée !bien évidemment.

    Je m’étais un peu énervée :

    -     Non, non et non !!! je veux que tu me racontes ta vraie vie ! là, tu me prends pour une quiche ! je n’y crois pas une seconde à ton existence de souris quelconque.

    -     Bon d’accord ! Hiiii hiiiiiiiiii hiiiiiii hiiiii (rire de souris)… Je t’ai bien eue hein !

    J’arrête d’écrire quelques secondes tandis que Zozotte pointe ses longues moustaches vertes dans ma direction

    -     Tu n’as pas autre chose à grignoter…j’ai un peu faim ! me lance-t-elle avec malice, tordant son petit museau à la manière de « ma sorcière bien-aimée »

    Je vais lui chercher une cracotte

    -     Voilà

    -     Avec du beurre dessus s’il te plait !

    -     Et puis quoi encore ?

    -     C’est tout....mais toi,  viens-en au fait, à ce rythme-là tu seras encore sur ton ordi dans quinze jours...

    A partir de cet instant, Zozotte saute sur mon épaule droite, s’installe et fixe l’écran pour vérifier l’exactitude de ce que je vais vous raconter enfin : 

    Tout d’abord, je peux affirmer que Zozotte pattes de mouches n’a jamais été une souris ordinaire puisque c’était la fille de Mimi et Cricri, les deux petites souris qui ont bercé mon enfance. Ce sont elles qui m’ont longtemps  fait rêver avec leurs précieuses lettres et friandises qu’elles glissaient sous mon oreiller.

    Toute  jeune, elle savait qu’un jour, ce serait elle qui viendrait chercher les quenottes des enfants...seulement, ses parents ne lui avaient pas encore délivré leur secret. Elle les voyait seulement partir avec une petite remorque en carton, remplie de confiseries et de pièces de monnaie, qu’elles tiraient jusqu’à ma chambre. Parfois, elle les voyait disparaître, comme ça, d’un seul coup, mais ne se posait pas de questions.

    Elle ne connaissait pas non plus la cachette secrète où elles entreposaient les dents de lait, ni l’utilité de celles-ci  jusqu’au jour où ....

    ....Une fée vêtue d’une longue robe de dentelle bleue fit irruption dans leur nouvelle maison (la mienne en l’occurrence ) inondant le salon d’une lumière blanche parsemée de millions de fines particules brillantes.

    -     N’aie pas peur Zozotte, c’est moi,  la fée Elisélus et je suis venue pour t’apporter tes « pouvoirs magiques »

    Et sans attendre que Zozotte ne réagisse, elle lui balança un coup de baguette magique sur le museau... Notre souris en vit trente six chandelles. C’est le cas de le dire puisque tout autour d’elle des milliers d’étoiles brillaient de mille feux.multicolores.

    Quelques secondes plus tard, Zozotte refit surface et se mit à bredouiller :

    -     Que que que ....

    -     Comment te sens –tu ? lui demanda la fée

    -     Bbbbbbiennnn ....enfin, je crois

    -     Alors tu es prête....A présent, tes parents vont revenir avec moi,  et c’est toi qui va prendre la relève

    -     Mais, co...co...comment ?

    La fée se mit à sourire et éclata d’un rire cristallin, avant d’expliquer à Zozotte qu’avec tous ses nouveaux pouvoirs, rien ne lui serait impossible.

    Elle pourrait par exemple porter de lourds paquets sans effort, sauter sur un lit sans difficulté, passer inaperçue, se faufiler d’une pièce à l’autre avec la rapidité de l’éclair, se rendre invisible ou même disparaître ....tout ça rien que par la puissance de sa pensée....

    Elle était devenue une souris magique !!

    Bien sûr, comme elle n’a pas beaucoup de travail à la maison ( c’est quand même arrivé une fois avec Alexandre !) , elle s’amuse beaucoup et teste ses pouvoirs en venant nous chatouiller les pieds la nuit sans être vue ou en  faisant disparaitre des objets qui retrouvent étrangement leur place huit jours après...et j’en passe !!!

    -     Tiens? Tu es réveillée ? Je m’adresse à Zozotte qui ronflait  bruyamment depuis un moment et qui vient de sauter sur le clavier pour apporter quelques corrections à mon texte.

    -     Je viens vérifier ce que tu as écrit. Voyons ! ça, je t’avais dit de ne pas le dire….ça non plus….çaaaaa non plus…..voilà, le reste est correct.

    Et tout en lisant le texte, Zozotte s’est mise à grignoter certaines phrases. Vous comprenez maintenant pourquoi il y a des questions que l’on se pose et qui n’ont pas de réponse !…Ce sont les « secrets » de Zozotte !!!

    Peut-être qu’un jour elle acceptera de les divulguer !

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :