• Trois petits fantômes

    Belle journée à toutes et à tous sarcastic,

    Petite histoire "hors du temps" pour changer....pour se réchauffer un peu

    Trois petits fantômes

     

    Les trois fantômettes

     

              Dès que le soleil disparait derrière la mer, la plage se vide peu à peu. Les derniers baigneurs s’enroulent dans leur serviette pour retourner dans leur maison ou le logement qu’ils occupent le temps des vacances. C’est le moment que choisissent Marie-Camomille, Bergamote et Verveine pour sortir de leur cachette et occuper leur place.

    Trois petits fantômes

    Doucement, elles glissent sur le sable avec les trois chaises qu’elles viennent de chaparder au café des goélands et s’installent au beau milieu de la plage, dos à la mer...Là, commence leur étrange manège : Elles s’amusent à observer et critiquer les passants sur le remblai, et surtout elles prennent un plaisir fou à moquer de tous les touristes. Toutes les trois sont ce que l’on pourrait appeler de « vraies pipelettes » pour ne pas dire des « petites pestes » !

    Elles rient aux éclats sans se soucier des vacanciers qui ne les voient pas, évidemment, ce sont des fantômes, ou plutôt des « fantômettes », et elles en profitent largement. Quelles commères !!Trois petits fantômes

    -          - Enfin tranquilles !! commence Verveine, quelle journée ! Il y avait un monde fou aujourd’hui ! les estivants marchaient pratiquement les uns sur les autres...il y avait des transats partout ! C’était d’un moche !! ...Et puis, Vous avez vu les enfants de Marie ? ils n’arrêtent pas de faire des bêtises ! Ils sont trop rigolos !! cet après-midi, ils ont versé du sable sur le dos des gens qui bronzaient sur la plage. Quand ils se sont relevés, leur dos était couvert de points blancs !!!

    Marie-Camomille est écroulée de rire :

    -          - Ha haha !! C’est moi qui leur ai suggéré cette farce ! je les ai même aidés à vider maladroitement leur petit seau d’eau sur la tête d’une pin-up qui n’arrêtait pas de se dandiner avec son nouveau maillot...Vous auriez vu sa tête !!!

    -         -  Et c’est toi aussi qui as ramené toutes les méduses sur le bord pour effrayer les baigneurs ?

    Trois petits fantômes

    -          - Non, ça c’est moi, s’esclaffe Bergamote...ils avaient si peur qu’ils sont sortis de l’eau. Il y a même un enfant qui en a pris une dans son épuisette pour la déposer sur la serviette de sa mamy...Il s’est fait grondé, le pauvre !...mais, c’est bien fait pour lui !

    -          - Et puis, regardez tous ces joggers qui courent sur le chemin côtier ! ils sont fous de se fatiguer comme ça ! et ils se disent en vacances !...et cette dame là-bas ! elle a attrapé un de ces coups de soleil !elle n’est pas prête de s’en remettre !

    Et patati, et patata....et blablabla...des vraies chipies !!

    Un jour, ou plutôt un soir, où il passait dans le coin, Lounis se figea. Alors que tous les autres passants ne distinguaient que trois chaises vides, lui, voyait nettement les trois fantômes...Mieux !  Il les entendait... et ce qui parvenait jusqu’à ses oreilles ne lui plaisait pas du tout, mais alors, pas du tout ! En ce moment, elles se moquaient carrément de lui.

    Il décida de se venger et de leur jouer un petit tour à sa façon.

    Le lendemain, après avoir passé la journée dans l’eau, à jouer au ballon avec ses cousins et taquiné les petits crabes dans les rochers, il s’est faufilé dans le café des Goélands. Il a attendu d’être seul pour badigeonner les trois chaises préférées de Marie-Camomille, Bergamote et Verveine avec de la glue extra-forte.

    Le lendemain, il a prévenu tout le monde qu’un spectacle de magie aurait lieu le soir même. Des centaines de personnes sont arrivées à la tombée de la nuit sur le remblai pour regarder… trois chaises vides...

    Trois petits fantômes

    De leur côté, les trois fantômettes, en se croyant observées, décidèrent de lever le camp pour papoter ailleurs.

    Lorsqu’elles voulurent se lever, elles restèrent scotchées à leurs chaises et  s’envolèrent avec elles.

    Les spectateurs n’en croyaient pas leurs yeux : ils virent trois chaises s’élever vers le ciel et danser avec les mouettes. Quel spectacle !!

    Les trois fantômettes eurent ce jour-là,  si honte,  qu’elles ne mirent plus jamais les pieds (façon de parler !) dans le coin.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :