• Belle journée à toutes et à tous sarcastic,

    Et voilà ! une petite histoire pour le moins "insolite" ...pour deux raisons.

    On a parfois des "anges gardiens " au top !! merci à eux !

    un dixième de seconde

     

    A un centième de seconde près !

    On dit parfois que la vie ne tient qu’à un fil !

    Une autre expression rappelle que « lorsque notre  heure n’est pas encore venue, rien ne peut nous arriver ! »

    Et bien maintenant je sais que c’est vrai !

    A quelques centièmes de secondes près, j’aurai pu moi aussi disparaitre du paysage purement et simplement...mais voilà ! Ce n’était pas mon heure !

    Cette histoire se déroule il y a deux ou trois ans (peut-être un peu plus !! ça passe si vite !).

    Il faisait très beau ce jour-là et je roulais, vitre gauche ouverte vers la Chapelle sur Erdre, le long du golf ou les joueurs semblaient fort nombreux...On les apercevait nettement à travers les arbres de la haie.

    Je m’en souviens parfaitement… Perdue dans mes pensées, j’entends soudain mon téléphone vibrer, ce qui ne manque pas de me surprendre, et de me faire lever insensiblement le pied de l’accélérateur...ralentissant ainsi très très très légèrement ma vitesse...

    Aussitôt, je vois, stupéfaite, une balle de golf à hauteur de  mes yeux, juste devant le pare-brise !!!

     A un centième de seconde près, la balle passait par la fenêtre et me frappait de plein fouet sur la tempe ! Sans la vibration du téléphone à ce moment précis, je la recevais en pleine tête, cette fichue balle qui venait de traverser la route à une vitesse incroyable !

    Je réalise alors que la chance est bel et bien au rendez-vous ce jour-là, mais aussi, que cette absence de grillage pour protéger les piétons, les cyclistes et même les automobilistes est bien dangereuse...

    En fait, il y a bien un grillage, mais il ne dépasse pas un mètre de hauteur, et sur le green, les joueurs de golf ne sont pas tous des champions !! Loin de là ! Certains sont même très maladroits et les balles fusent ! La preuve, celle qui vient de passer sous mes yeux...et ce n’est pas la seule...Je me souviens en avoir reçu une sur le toit de la voiture. Elle avait ricoché dans un bruit assourdissant... l’impact est toujours là pour le rappeler!

    En attendant, en ce moment, je tremble de tous mes membres, mais réussit quand même à me rendre jusqu’à la maison...légèrement choquée.

    Non. Tellement choquée que quelques jours plus tard, je me décide à aller jusqu’à l’accueil du golf pour parler de ce problème. Je suggère qu’il serait sympa qu’une haute grille entoure le terrain pour arrêter les balles.

    -         - On y a bien pensé, mais le golf et la municipalité se « renvoient la balle »...ça coûte très cher et personne n’est prêt à payer cette somme !

    Donc, on ne fait rien ! Et les dangers ? J’aurai pu recevoir cette balle en pleine tête ! N’importe qui pourrait être victime d’une « balle perdue » (une balle de golf bien sûr !)

    -          - Vous savez, nous sommes bien assurés ! me répond cet homme à l’accueil.

    Alors, pas de problèmes...on peut mourir tranquille !

    Ça rassure !!!!!

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • Belle journée à toutes et à tous sarcastic,

    En fait, la nouvelle "histoire insolite" sera pour demain

    Aujourd'hui, comme à peu près chaque mardi, voici une nouvelle énigme, et là, j'ai vraiment besoin de "vos lumières" parce que je ne sais absolument pas à quoi peut bien servir cet objet...le voici:

    Une ancienne passoire ???? pour grande famille alors !!

    PS : N'hésitez pas à vous inscrire à la Newsletter  (à gauche de votre écran) pour savoir quand un article parait sur ce blog (je ne préviens plus systématiquement sur Facebook!)

    Cekoidonk n°13

     

     

    Solution du cékoidonk n° 12:

     

    Bravo Soazig !!

    Tu as trouvé la fable de la Fontaine...Il s'agissait bien d'une illustration parfaite de la fable "la cigale et la fourmi"...la cigale ayant chanté tout l'été...se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue....

    On voit la petite fourmi juste à côté d'elle....

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Belle journée à toutes et à tous sarcastic,

    Avec une journée de retard, voici une petite histoire "sans paroles"....Que pense donc ce chat qui regarde par la fenêtre...Regarde-t-il la paille dans la main de l'enfant? que lui raconte-t-il ?  s'intéresse-t-il au chien sur le tapis?

    J'ai failli écrire une légende...mais les images racontent une histoire d'elles-mêmes

    J'adore la chute !!!

    Demain, une nouvelle histoire "insolite"

    PS : N'hésitez pas à vous inscrire à la Newsletter  (à gauche de votre écran) pour savoir quand un article parait sur ce blog (je ne préviens plus systématiquement sur Facebook!)

    Que pense ce chat?

    Que pense ce chat?

    Que pense ce chat?

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Bonne chance à toutes et à tous wink2

    et très belle journée

     

    Bonne chance

    Faites un vœu !

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Belle journée à toutes et à tous sarcastic ,

    Lundi, j'ai zappé "l'histoire étrange"....je vais me rattraper avec cette petite anecdote pour le moins surprenante...et surtout très amusante (Non non, cela ne m'a pas traumatisée !!!)

    En attendant, demain, nous serons le VENDREDI 13 : Faut-il croire en sa chance???

    Chiffres magiques

    Chiffres magiques ?

       Aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours cru aux signes du destin…et à la chance ! Allez savoir pourquoi ?

    Croire, oui, ça c’est sûr ! Mais suffisamment ? Ça c’est une autre paire de manches !

    Lorsqu’un « signe » se présente à nous... il faut probablement vraiment y croire pour qu’une « manifestation » se réalise

      Je ne suis pas très claire ? C’est juste ! Aussi, je pense, pour illustrer cela, à une petite anecdote qui s’est déroulée très très loin dans mon passé, alors que je n’étais qu’une enfant d’une douzaine d’années.

      Comme beaucoup de personnes de ma génération, l’éducation religieuse était souvent systématique à l’époque de mon enfance, et nous étions beaucoup plus nombreux qu’aujourd’hui à fréquenter les cours de « catéchisme ». Les prêtres ou les religieuses se chargeaient de cet enseignement avec une certaine fierté, dans une grande salle attenante à l’église...et parfois une personne civile complétait notre « formation » à son domicile une fois par semaine pour nous préparer à notre première communion où notre communion solennelle...Oh là là ! Comme c’est loin tout ça !

    Mais revenons à nos moutons (c’est un peu ce que nous étions !). Avec un groupe de jeunes, nous nous rendions chaque samedi après-midi chez une demoiselle très gentille, et je peux affirmer que j’aimais beaucoup cette heure passée avec elle et mes « copines ». Je voyais ce moment comme une petite pause dans mon quotidien, très agréable d’ailleurs. Je ne sais plus trop ce que l’on faisait : des coloriages et des découpages pour illustrer des belles phrases bien pensantes ? Des recherches d’idées pour être au top dans une vie parfaite ??... Oups ! Ce n’est pas ce qui m’a le plus marqué en tout cas puisque mes souvenirs s’arrêtent aux délicieux instants ou l’on se retrouvait dans la rue avec les copines pour se rendre joyeusement chez elle...et au moment où elle nous offrait une collation avant de retourner chez nous.

    Nous y voilà ! C’est là que j’interviens avec ma petite anecdote.

    Nous sommes exactement trois filles autour de la table puisqu’elle sort trois verres à limonade pour y verser un jus d’orange. Sur chacun d’entre eux, un dessin représente un cheval de course avec un numéro bien en évidence...par ailleurs, je sais que mon père épluchera le journal demain pour faire son « tiercé du dimanche », une habitude qu’il a prise avec un ami, et qui lui permet de passer un moment sympa avec lui avant le repas...machinalement, je note les numéros...est-ce un signe ???

    Le lendemain matin, mon père s’apprête à aller valider son jeu au PMU. Je sors 3 francs de ma tirelire (pas très pleine pourtant) et lui demande de jouer pour moi ces trois numéros.

    -         - Tu veux jouer ? mais ma pauvre fille, tu es en train de parier sur de vrais bourrins! Pas sûr qu’ils terminent la course !

    Je lui raconte « mon signe », ce qui le fait légèrement sourire... Il est bien trop « terre à terre » pour croire à ces foutaises. N’empêche qu’il prend quand même mes sous et me rapporte « le ticket ».

    Dans la soirée, je regarde sur le petit écran les résultats de la course...

    Faut pas croire, les miracles, ça n’existe pas ! Aucun des chevaux sur lesquels j’ai parié n’est arrivé dans les premiers...mon père avait raison !

     

    Mais l’histoire ne s’arrête pas là ! Le dimanche suivant, mon père me demande le plus sérieusement du monde :

    -          - Je joue tes numéros ???

    Je sais que s’il « étudie » un peu les probabilités d’arrivée des chevaux, il a aussi ses chiffres fétiches ! Il y a quand même une grande part de chance dans ces courses...j’hésite un peu, regarde le fond de ma tirelire. Il reste juste 3 francs… mais dimanche prochain, c’est la fête des pères...trois francs, ce n’est pas grand-chose (on n’a jamais eu beaucoup d’argent de poche !!!) mais si mes frères et sœur se joignent à moi, on pourra peut-être lui acheter une toute petite babiole avec ... J’ai trop besoin de mes trois francs...Et puis, c’est stupide, je ne vais tout de même pas me mettre à jouer ces chiffres jusqu’à ce qu’ils arrivent !!!

    C’est dommage ! Mon père aurait eu un bien beau cadeau pour sa fête ! Les trois chevaux sont arrivés et j’aurai eu le tiercé dans l’ordre ce jour-là !! Je me souviens encore de la somme que ce tiercé remportait, même si je ne me rendais pas compte à l’époque de son importance : 250 000 francs !!!

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires