• Belle journée à tous,

    Axior, l'un des "visiteurs" du blog m'a envoyé il y a quelques temps deux magnifiques poèmes que voici.

    D'autres poèmes, romans....sur son site : (http://www.axior.fr)

    A très bientôt

    Poèmes

    Paris barbarie 

      

    La meilleure amie du routard 

    Est sans conteste sa guitare 

    Mais qu'est-ce qui fait aimer Paris 

    C'est l'orgue de Barbarie 

     

    C'est le tambour ou la batterie 

    Qui rythme l'ode à la Patrie 

    Mais qu'est-ce qui fait danser Paris 

    C'est l'orgue de Barbarie 

     

    Bien souvent nous nous envolons 

    Bercés du son des violons 

    Mais qu'est-ce qui fait rêver Paris 

    C'est l'orgue de Barbarie 

     

    On chante, on danse et on s'amuse 

    Quand s'affole la cornemuse 

    Mais qu'est-ce qui fait rire Paris 

    C'est l'orgue de Barbarie 

     

    Quand on s'échange les anneaux 

    C'est souvent au son du piano 

    Mais qu'est-ce qui nous lie à Paris 

    C'est l'orgue de Barbarie 

     

    Quand je vois mon ami Léon 

    On s'éclate à l'accordéon 

    Mais lorsque je rentre à Paris 

    C'est l'orgue de Barbarie 

     

    Un jour, de tout ce tintamarre 

    Oui, je l'avoue j'en ai eu marre  

    Qu'est-ce qui m'a fait quitter Paris 

    C'est l'orgue de Barbarie 

     

    J'ai visité l'America 

    Au son de mon harmonica 

    Qu'est-ce qui m'a rappelé à Paris 

    C'est l'orgue de Barbarie 

     

    Vous pouvez si ce chant vous plait 

    Ajouter vos propres couplets 

    Mais surtout parlez de Paris  

    Et d'orgue de Barbarie 

     

    Le cha-cha-cha du chat 

    Quand les souris sont en vacances 

    C'est le matou qui chante et danse 

    Quand les souris ne sont pas là 

    Le chat nous fait le cha-cha-cha 

     

    Quand les truands sont au plumard 

    Ce sont les condés qui se marrent 

    Lorsque les truands font dodo 

    Les poulets dansent le tango 

     

    Quand le matador est malade 

    Le taureau chante une ballade 

    Quand le matador est manquant 

    Le bovin nous fait un cancan 

     

    Quand l'élève part en vacances 

    Le maître tire sa révérence 

    Quand pour l'élève la cloche sonne 

    Le maître entame un madison 

     

    Quand mes amis me font la gueule 

    Je ne reste jamais tout seul 

    Lorsque sont partis tous mes potes 

    Je m'en vais danser la gavotte 



     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Belle journée à tous  cool ,

    Aujourd'hui débutent les aventures de Félicité la Tortue...

    Rendez-vous tous les mercredis pour la suite de ses péripéties...

    Entre temps, je continuerai à publier des histoires courtes pour enfants, des anecdotes "insolites" et autres...Dès vendredi, deux magnifiques poèmes envoyés par Axior, (son site à découvrir (http://www.axior.fr)

    Félicité 1

     

    Félicité

     

     

        Félicité la tortue naquit un beau jour d’automne sur une jolie feuille de papier blanc étalée sur le bureau d’un jeune écolier pendant un cours de mathématiques particulièrement ennuyeux. Il faut avouer que Milou, c’est le surnom du vieux professeur, avait bien du mal à intéresser ses jeunes élèves à autre chose qu’à ses cours de dessin et de gymnastique.

       Toute rigolote avec sa carapace ornée de larges taches de couleur verte, ses grosses pattes fripées, son léger strabisme et son air espiègle, Félicité leva sa tête toute ronde en direction  de son dessinateur et, à peine le dernier trait de crayon achevé, lui adressa un large sourire chargé de malice et de connivence.

        Légèrement surpris, Xavier le lui rendit, et tandis qu’il s’apprêtait à ouvrir la bouche, il entendit la grosse voix du professeur qui le sermonnait :

    -         Ça ne t’intéresse pas ce que je raconte, Xavier. C’est vrai qu’avec un magnifique trois en arithmétique la semaine dernière tu peux te reposer. Montre-moi ce que tu es en train de griffonner ! 

       Abasourdi, Xavier resta un instant la bouche béante, son regard se figea sur Félicité qui se redressa sur ses pattes arrières en lui tirant la langue, ce qui ne fit qu’accroître son malaise. Il fixa le professeur et ne put que bredouiller :

    -         Mais, je…vous écoute…monsieur…je…. 

    -         Apporte-moi ce papier et ne discute pas ! 

       Félicité s’échappa à temps, à  l’instant même où, tout penaud, Xavier prit son dessin pour l’apporter à Milou qui ne put que constater que la feuille était vierge.

    Le cours reprit mais ne capta pas pour autant l’attention du jeune élève qui ne comprenait rien à ce qui venait de se produire malgré lui. Avait-il vraiment passé l’heure à dessiner ? S’était-il endormi ?

       Pour en avoir le cœur net, il attendit la sonnerie qui annonçait la récréation et la sortie du professeur ainsi que de ses copains pour aller à la recherche de sa tortue, si tortue il y avait.

       Il regarda sur son pupitre, sous son livre, sur le sol, puis se décida à ouvrir son casier…C’est là qu’il la découvrit, bien calée entre sa trousse à crayons et son livre de géographie grand ouvert.

       Elle s’adressa à lui comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Sa voix qu’il découvrait était celle d’une fillette originaire du sud ouest, chantante et légèrement traînante:

    -          Dis donc, c’est drôlement chouette ce qu’il y a dans ton livre…J’ai tout lu, et cela m’a donné une idée. Tu n’es pas très fort en maths et malheureusement je ne peux rien faire pour toi. Par contre, j’ai pu entrevoir que tu n’excellais pas non plus en géographie, et là,  je crois que je peux t’aider à y prendre goût.  

    -         Ah ! Et comment ?

    -         J’ai décidé de partir en voyage et de visiter les différentes régions de France dont on parle dans ton livre, et éventuellement dans les pays que l’on voit sur la grande carte…je procéderai par étape, et je reviendrai très souvent pour te raconter mes séjours. Cela te donnera certainement envie d’apprendre. Qu’en pense-tu ?

    -         C’est sans doute une bonne idée, mais comment compte-tu t’y prendre ? Tu n’es qu’une tortue…je ne te reverrai pas avant des années !!!

    -         Ne t’inquiète pas pour moi, je vais profiter de tous les moyens de transport qui existent et ils sont nombreux…et puis, je suis très maligne…Je ne suis pas une tortue ordinaire, tu n’as pas remarqué ?

    -         Mais oui, bien sûr, s’empressa de répondre Xavier en percevant la soudaine mauvaise humeur de Félicité qui semblait s’énerver et se vexer bien facilement. Mais…cache-toi vite, j’entends du bruit dans le couloir, je crois que la récréation est terminée. Tu m’exposeras tes projets après, d’accord ?

    -         Ok ! Répliqua la tortue en se faufilant dans le casier.

       Durant tout le reste de la journée, Xavier demeura songeur, il n’arrêtait pas de penser à Félicité et il déclencha la colère du professeur qui n’acceptait pas que l’on ne puisse se concentrer sur ses devoirs. Il fit quinze fautes dans sa dictée et déclencha l’hilarité générale quand il affirma que les hommes préhistoriques se déplaçaient à dos de tortue !

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Belle journée à tous wink2,

    Surprise !!!

    A partir de demain ...et tous les mercredis jusqu'à la fin de l'histoire, vous pourrez "enfin" lire les aventures de Félicité la tortue.

    Son papa François, le dessinateur, a réalisé pour elle de magnifiques illustrations que vous découvrirez au fil de l'histoire.

    Alors à vos clics pour partager l'annonce de cette nouvelle. Je suis, je le reconnais, très fière des dessins de mon filleul...et, je l'avoue, j'aime beaucoup Félicité...

    Allez, voici le dessin de la couverture pour vous donner un avant-goût ....

    Félicité

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Belle journée à tous sarcastic,

    Eh oui, ça y est, la rentrée est faite ! pour petits et grands

    Bon courage à tous !

    Voici pour commencer l'année scolaire, une anecdote bien réelle qui m'est arrivée précisément à la sortie du lycée...Certains la connaissent déjà ( histoire déjà publiée dans "Mystère").

    Du "déjà vu"

    Du déjà vu

    Qui n’a jamais eu l’impression d’avoir déjà vécu une situation qu’il est précisément en train de vivre ? D’avoir déjà vu un paysage ou un site qu’il voit pour la première fois ?

    Ce phénomène assez étrange survient lorsqu’on s’y attend le moins et est généralement de très courte durée.

    Avant de raconter une petite anecdote concernant ce « déjà vu », j’ai cherché sur internet (très pratique ce truc pour répondre à toutes les questions que l’on se pose) des renseignements sur le sujet  et voici ce que j’ai trouvé :

    « Le déjà-vu, ou paramnésie (du grec para, à côté, et mnésis, mémoire, formé sur amnésis), est la sensation d'avoir déjà été témoin ou d'avoir déjà vécu une situation présente, accompagné d'une sensation d'irréalité, d'étrangeté. Cette impression, qui peut être déplaisante, touche à peu près 7 personnes sur 10 » … l’une des explications semble être ceci :

    « Arrêt partiel et très court de l'activité du cerveau : nous vivons quelque chose ; le cerveau s'arrête momentanément d'enregistrer des nouvelles mémoires. Nous revivons cette chose au même instant puisque le cerveau ne s'est arrêté que pendant une fraction de seconde. À ce moment, nous avons l'impression d'avoir vécu ceci il y a très longtemps puisque, vu qu'il manque une toute petite information à notre mémoire, le cerveau a du mal à reconstruire certaines notions de temps. Au bout d'une ou deux minutes, le cerveau aura trouvé un complément fictif mais plausible à ce manque, donc cette impression disparaîtra ».  Pas très rassurant sur l’état de notre cerveau, mais plausible.

    J’en reviens à ma petite anecdote, si l’explication est fiable, mon cerveau à dû subir un certain préjudice à l’époque.

    De retour du lycée, je suis seule à la maison. J’ai dû finir les cours assez tôt puisque mes frères ne sont pas encore rentrés et que mes parents ne sont pas là.

    Notre maison est très grande avec plein de recoins, et un immense jardin à deux étages….Je l’aime beaucoup. Quand on entre, un long couloir dessert à gauche une immense salle (un garage que mon père a transformé en salle de séjour pas encore aménagée) et à droite le reste des pièces habitables (dans le jardin il y a encore une cave et une autre pièce en L qui sert de poulailler). Entrez donc, nous allons visiter : Nous sommes dans le hall. A droite, nous avons la salle à manger assez vaste avec deux grandes fenêtres habillées de rideaux rouges qui donnent sur la rue et à gauche en contrebas, la cuisine. Face à nous, les escaliers qui mènent aux chambres : une à mi-parcours (celle que  mes frères ont occupée une longue période et que mon père est en train de réaménager en salle de bains) et tout en haut deux chambres très spacieuses à gauche du couloir (à droite il y a une petite fenêtre qui ouvre sur le jardin). Au fond de ce couloir, un deuxième couloir mène à deux autres chambres, celle de mes parents et la mienne (qui est également celle de ma sœur). 

    La visite est terminée.

    Ma journée de classe est enfin achevée et je monte à l’étage pour aller dans ma chambre et commencer tranquillement mes devoirs. Je m’arrête sur le palier pour ôter mes baskets. Je relève le rideau qui cache les étagères où l’on range toutes nos chaussures…et là !! Cette impression étrange de « déjà vécu ». Bien sûr, c’est un geste que je fais chaque jour depuis des années, ça n’a rien d’étonnant. Ce qui l’est en revanche, c’est qu’un autre phénomène se mêle à cette impression bizarre. J’ai déjà vécu ce moment précis, et j’ai comme  « un flash » sur ce qui va se passer par la suite…je me vois suivre le couloir jusqu’à la chambre, ouvrir la porte, regarder en direction du lit et y découvrir ma sœur allongée sur le ventre, le pied gauche croisé sur le pied droit (je vois même les vêtements qu’elle porte. Je n’y avais  fait aucune attention ce matin). Je distingue très nettement sa tête sur les mains. Elle est en train de lire un livre  étalé devant elle (le Grand Meaulnes !!). Chaque détail de la scène reste encore gravé dans ma mémoire….

    Je secoue la tête et reprends mes esprits….ça n’a duré qu’une fraction de seconde et je me dis que c’est stupide…elle a cours à cette heure là ! (quel cours ? ça je ne m’en souviens pas !), mais quand même, l’image était drôlement nette !!! La scène était vivante, j’aurai même pu entendre le bruit de sa respiration ! Je précise que cette image, je ne l’avais jamais vue auparavant.

    Je n’entends aucun bruit, le silence règne sur cette maison.

    Je longe le couloir, pousse la porte de la chambre et j’entre, médusée….L’image que j’ai vue une minute plus tôt est là, sous mes yeux !!! Dans les moindres détails !!

    -          « Qu’est-ce-que tu fais là ? »

    -          «Je  lis »

    -          « Très drôle ! Je le vois bien…mais ? Tu n’as pas cours ? »

    -          « Non !  le prof est absent et on nous a laissé partir plus tôt ».

    Bizarre quand même ! C’était la première fois.

    Cette impression de  « déjà vu » reviens de temps en temps, mais sans « flash »…Elle est revenue également très précisément un jour où je mettais les pieds pour la première fois sur une plage…J’étais sûre de  connaître parfaitement l’endroit, de reconnaître l’escalier qui menait à cette petite crique…la petite crique elle-même avec ses rochers….je me suis même dit que j’avais dû m’y rendre lorsque j’étais très jeune avec mes parents ou mes oncles et tantes…mais non, mes parents m’ont affirmé à l’époque que c’était bien la première fois que je venais dans cet endroit précis…. Pourtant, je m’y revoyais nettement.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • Belle journée à tous cool ,

    Le temps est gris....demain c'est la rentrée pour petits et grands....dur dur !

    Alors, voici ce que je propose aujourd'hui:

    De la bonne humeur avec des éclats de rire...on a tous dans un grand sac, quelques perles, mots d'enfants ou mémorables gaffes à raconter...

    Je commence et vous continuez (ceux qui veulent bien nous faire profiter de leurs trésors bien sûr!) en commentaire....Merci à tous pour cette journée ensoleillée

    Bons mots

    1 -Vacances à Madagascar. Les petits malgaches s'amusent à crier : "vazaha vazaha"..."ça veut dire quoi? "demande E ..."ça veut dire "étranger"..."Ah bon! comment ils savent qu'on est étranger?" ...Petit visage pâle !!!! smile

    2- F. en revenant de l'école : "Dis-donc maman, c'est pas vrai, hein que l'on descend du singe ? ...il n'y a que Mamy !!! eek

    3- G. se réveille avec une forte fièvre : "Maman, maman, ma chambre elle brûle!" ouch

    4- Pas drôle un petit frère ! A : " maman, maintenant tu peux aller le rendre à la clinique!" shocked

    5- N : "A l'école, il y a un élève qui était malade, il a même perdu sa naissance!"

    6 - N toujours : "pour aller voter, tu prends ta carte d'antiquité?"

    7 - un adulte maintenant. Je suis étonnée de voir ma mère en maillot de bain et lui en fais la remarque...elle me répond qu'il s'agit d'un ancien maillot qui appartenait à ma sœur. Son mari s'exclame alors dans la foulée :" OH ! tu étais si grosse que ça !!!!" cool

     A vous maintenant

    Partager via Gmail Yahoo!

    7 commentaires