• Belle journée à toutes et à tous sarcastic,

    C'est demain le printemps !!! Oups! il a oublié de se réveiller !!! -2° ce matin ....et c'est pire ailleurs, avec de la neige même en Bretagne...

    Ce phénomène m'a inspiré une petite réflexion...comme quoi, il y a quand même des trucs bien étranges dans la vie!!!

    Caméléon

     « Caméléon »

        Les animaux sont bien étranges ! on pourrait parler de chacun d’eux pendant des heures, leur attribuer des pouvoirs, des similitudes avec l’être humain ou simplement essayer de définir les liens qui nous lient à eux...Tout le monde sait que le «  meilleur ami de l’homme », c’est le cheval, ou le chien, voire le chat. Dans tous les cas, il y a toujours de très belles histoires d’amitié entre les hommes et les animaux dont on apprécie souvent la compagnie.

    Parmi eux, il en est un qui m’intrigue et me fascine pour sa capacité à changer de couleur selon son environnement ou son humeur afin de passer inaperçu...il s’agit bien sûr du caméléon. J’ai eu le bonheur de le découvrir en pleine nature, sur l’Ile de la Réunion, sous le nom « d’endormi », mais aussi dans un terrarium, sous le nom de Clamos (nom donné par mon petit-fils).

    C’est en observant ce petit animal que je me suis fait une drôle de réflexion : nous avons nous aussi des points communs avec nos amis les bêtes...mais qui imite l’autre ???

    Je me suis aperçue que j’avais, moi aussi, une grande ressemblance avec le caméléon ! Si, si, vous allez voir ! Je dis « je » mais je pense que quiconque lira ces lignes peut s’approprier ce pronom pas si personnel que ça !

    L’hiver, j’ai l’impression d’hiberner. Je reste au chaud au coin de la cheminée si je n’ai rien à faire de précis à l’extérieur...j’ai la sensation de vivre au ralenti et dès qu’il fait nuit (vers 16-17 heures), c’est carrément le couvre-feu ! Pour couronner le tout, dès que le temps s’assombrit ou s’il pleut (surtout lorsqu’il pleut), mon humeur est carrément cafardeuse et je mets tout en œuvre pour passer inaperçue : tenues tristounettes de couleurs sombres, voire noires (principalement pantalon-gros pulls-doudounes-bottes); sourire en berne ; économie de paroles; tristesse, frilosité etc...(Je grossis un peu le tableau, mais quand même !)...Bref, je m’imprègne de la grisaille extérieure. Elle se reflète en moi et sur moi.

    Dès que les beaux jours reviennent en revanche, la vie semble plus belle. Je deviens plus tonique, plus gaie...j’ai envie de chanter (je ne le fais pas pour éviter la pluie !), de rire, de voir du monde...j’ose les robes aux couleurs vives. Tout semble léger, agréable, facile à vivre, et je peux rester à l’extérieur très tard...bref la vie reprend le dessus ! A présent, je me permets de généraliser :

    La douceur du temps, la clarté, la beauté extérieure…peuvent se voir sur chaque personne et en chacun d’entre nous....

    Nous sommes capables de modifier notre physique (sourires, visages tristes, tenues vestimentaires...) et notre comportement en fonction des éléments extérieurs…même le chant joyeux des oiseaux peuvent nous apporter cette petite touche de bonheur qui nous donne envie de mêler notre voix à la leur…

     C’est exactement comme les caméléons qui prennent les couleurs extérieures...Ils sont gris dans la grisaille et dans un paysage fleuri, ils arborent de magnifiques coloris.

    Et je ne parle que des saisons, du temps, du froid qui « attaque » ou de la chaleur qui « réchauffe », des paysages sympas ou tristes...de tout ce qui extérieur !

    Maintenant, on dit que le caméléon change également de couleur lorsqu’il a peur...Ne serait-ce pas identique pour nous ? Ne sommes-nous pas capables de nous métamorphoser si on nous apporte une nouvelle désagréable ou si l’on nous agresse (tristesse, énervement, manque de confiance...) ou au contraire lorsque l’on reçoit une bonne nouvelle, un encouragement, un sourire, des compliments... (Joie de vivre, bonheur...).

    On se dit « libres » mais un simple rayon de soleil peut modifier notre comportement !!! C’est tout de même étrange non ?

     On ne va tout de même pas se laisser influencer et guider par le temps et son entourage !

    Et si l’on changeait les règles, si l’on s’inventait des bonnes nouvelles, des compliments...

    Et si, tout simplement l’on reprenait les rênes ! Certains savent le faire...quel est donc leur secret?

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Belle journée à toutes et à tous sarcastic,

    "les animaux ont la parole" ...

    Chez nos amis les bêtes, nous avons aussi des stars ! les paparazzis sont leurs alliés.

    Voilà! ça c'est mon meilleur profil !

    Les stars !

    Un peu sombre....Non???

    Les stars !

    Dépêche-toi ! j'ai un peu le vertige !

    Les stars !

    C'est mieux avec un petit effet de jambe??

    Les stars !

    "La fleur aux dents, c’était tout ce que j’avais
    Mais je savais bien que toutes les femmes du monde m’attendaient..."

    Les stars !

    Et maintenant...C'est moi qui vais te ....croquer!!!

    Les stars !

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Belle journée à toutes et à tous yes,

    J'ai beaucoup aimé ton histoire Alexandre, alors, tout simplement, je me suis permis d'écrire une suite...

    La voilà...Rien que pour toi !!! Avec un gros bisou en prime.

    La médaille de Jean-Pierre

    La médaille de Jean-Claude

    A la sortie de l’école, Jean-Claude montre fièrement la magnifique médaille qu’il a autour du cou à sa maman. Il est heureux parce que aussitôt, un  large sourire se dessine sur son visage, fière elle aussi de son fils :

    -        -  C’est drôlement bien le travail à l’école ! j’ai gagné le concours ! s’exclame-t-il.

    A la maison, il n’arrête pas de regarder sa médaille et ne veut plus la quitter, même pour prendre son bain. Le soir, il la dépose délicatement sur la petite table à côté de son lit, l’observe attentivement une dernière fois et pose la tête sur son oreiller pour écouter l’histoire que son papa est venu lui raconter.

    -         - C’est sûrement une médaille magique ! lui dit-il et il sombre dans un profond sommeil avec un grand soupir de satisfaction.

    Évidemment, dans ses rêves Jean-Claude se revoit dans un champ immense rempli de fleurs toutes plus belles les unes que les autres. Leur parfum délicat embaume à des kilomètres à la ronde. Jonquilles, narcisses, jacinthes et tulipes sortent de terre et se mettent à danser autour de lui, vêtues de leurs longues robes de soie et de dentelles multicolores… Elles virevoltent avec entrain et s’élèvent dans les airs, légères et plus gracieuses encore que les petits rats de l’opéra. Puis, lentement, elles se regroupent dans un énorme bouquet que Jean-Claude a bien l’intention d’offrir à sa maman.

    La médaille de Jean-Pierre

    A son réveil, il regarde en direction de sa petite table et aperçoit le bouquet posé à côté de sa médaille :

    -         - Je le savais, c’est une médaille magique ! s’écrie-t-il. Je suis sûr qu’elle est capable de réaliser tous mes rêves !

    Il sort en trombe de sa chambre et apporte son merveilleux bouquet à sa maman… très surprise. Elle est encore plus étonnée lorsqu’il lui raconte son rêve.

    Les nuits suivantes, Jean-Claude  fait encore de très beaux rêves. Et tous se réalisent par la suite. Ainsi, une nuit il rêve qu’il joue...et parle... avec un adorable petit chien tout blanc avec des tâches noires. Le matin, il est là, à la porte de sa maison. Jean-Claude l’adopte aussitôt et ils deviennent les meilleurs amis du monde… inséparables.

    Une autre nuit, son rêve le conduit dans une île lointaine, et il se voit nageant avec les dauphins et les tortues....c’est le lendemain que ses parents lui apprennent qu’ils vont passer leurs prochaines vacances en Martinique.

    La médaille de Jean-Pierre

    Il y a encore beaucoup de rêves, mais ce serait trop long à raconter.

    En tous cas, à présent, Jean-Claude ne rechigne plus du tout ni pour travailler à l’école, ni pour aller se coucher le soir...et bien sûr, jamais il ne se sépare de sa médaille magique. 

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Belle journée à toutes et à tous sarcastic,

    Aujourd'hui, place à Alexandre (6 ans) qui a écrit tout seul un livre entier : "un petit garçon à l'école"

    Petit garçon à l'école

    Bonjour à toutes et tous...Pour vous remettre au printemps

    "un petit garçon à l'école"

    Petit garçon à l'école

    Il était une fois un petit garçon qui n'aimait pas le travail.

    Mais un  jour, la maîtresse annonça du travail.

    Jean-Claude soupira:" Non! pas de travail!" et quand la maîtresse annonça "travail"...

    Petit garçon à l'école

    Jean-Claude demanda:" C'est quoi comme travail?"

    La maîtresse répondit:

    "Cueillir les fleurs!"

    Il bondit de joie.

    Petit garçon à l'école

    En réalité, c'était un concours de "ramasser les fleurs""

    Il ramassa le plus de fleurs

    Petit garçon à l'école

    Et il gagna le concours et il remporta une médaille

    Petit garçon à l'école

    Puis il rentra chez lui tout content.

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • Belle journée à toutes et à tous sarcastic,

    Doudou souris est retournée dans son livre...Reprenons donc le fil de nos histoires.

    Petit rappel :

    lundi : histoire insolite

    mardi: le cékoidonk (à propos, c'était quoi le dernier??)

    mercredi : histoire racontée par un enfant (mercredi prochain : Jade!)

    jeudi : petit conte inédit (aujourd'hui donc la cachette secrète!)

    vendredi: place aux grands (à votre imagination, histoires insolites, drôles....)

    samedi : nouvelle histoire inédite

    dimanche : la parole est aux animaux!

    Illustration : Ewenn

    La cachette secrète

    La cachette secrète

         Titouan est un enfant comme tous les autres, sauf que depuis quelques mois, il est un tout petit peu triste parce qu’il se sent tout seul. Ses parents ont décidé de déménager pour habiter dans une grande maison, très jolie certes, mais située au milieu de nulle  part, très loin de son école et de ses copains.

     Il parait que son papa a trouvé un nouveau travail dans le coin. Titouan se demande bien où, parce que, à part des champs à perte de vue, il ne voit pas d’usine !

    Comme il est aussi un petit peu froussard, avant de dormir, presque chaque soir, il parcourt, avec sa grande sœur Lisette, toutes les pièces de la grande demeure pour s’assurer qu’aucun monstre ne s’y cache. D’habitude, ce petit rituel est suffisant pour lui permettre de trouver le sommeil, mais cette nuit, c’est différent...il a entendu un drôle de bruit qui l’a réveillé....c’était comme si quelqu’un marchait dans la pièce à côté...sauf qu’il n’y a pas de pièce à côté de sa chambre ! En plus, toute la famille dort ! On entend même papa ronfler ! Il a bien envie d’appeler Lisette, mais elle va encore le traiter de « poule mouillée » et il n’aime pas ça du tout.

    Sous sa couverture, Titouan ne bouge pas d’un pouce et écoute attentivement. Le bruit recommence...il entend même un léger craquement et le son d’un filet d’eau qui coule dans un récipient...

    Il se lève et s’approche du mur. Il pose son oreille contre la tapisserie. Sûr ! il y a quelqu’un derrière !

    Mais c’est stupide!  Il n’y a pas de porte ! Il commence à avoir un tout petit peu peur...Et puis, il n’y voit rien...il fait très noir dans cette chambre.  A tâtons, Titouan cherche l’interrupteur...il appuie sur un bouton...et...Oh !  le mur semble se dérober …et une porte s’ouvre devant ses yeux ébahis.

    -         - Une cachette secrète !

    Courageusement, il entre lentement dans l’immense pièce qui se présente à lui et découvre un univers surprenant.

     Un parfum étrange flotte dans l’air et une brume légère recouvre de longues tables recouvertes de flacons remplis de sable et de liquides multicolores. Sur un haut tabouret, un homme très bizarre remplit des éprouvettes et compose de drôles de mélanges. Vêtu d’un long poncho blanc et d’un bonnet de laine à rayures, il n’a pas l’air méchant. Il se retourne, le regarde avec tendresse et lui adresse la parole d’une voix très douce :

    -          - Que fais-tu là mon p’tit bonhomme ? tu ne dors pas ?

    -          - Mais qui..qui...êtes-vous ? demande Titouan

    -          - Tu as déjà entendu parler du marchand de sable ? et bien c’est moi ! Je vis ici depuis très très longtemps, bien avant que tu viennes habiter dans cette belle maison.

    -          - C’est toi qui jettes du sable sur les yeux des enfants pour les faire dormir ?

    -          - Ce n’est pas tout à fait cela...Tu vois toutes ces fioles ? eh bien, je les remplis dans la journée avec du sable très très fin et j’y ajoute une poudre magique qui....

    -          - Ça ne marche pas ! tu vois, pour moi, c’est le contraire qui s’est passé !

    -          - Mon rôle est en effet de permettre aux enfants de bien dormir et de faire de beaux rêves.... pas de les réveiller en pleine nuit ! je suis désolé !

    -          - Oh non ! je suis plutôt content d’avoir découvert ta cachette secrète...Je pourrai revenir te voir ?

    -          - Quand tu veux...mais ...chut ! ne dis à personne que tu m’as vu ! c’est notre petit secret à tous les deux...Maintenant, il faut que tu ailles dormir dans ton lit.

    En disant ceci, le marchand de sable prend doucement Titouan dans ses bras pour le déposer dans son lit. Il prend une petite poignée de poudre magique et d’un large geste de la main l’envoie en direction de l’enfant. Des milliers de minuscules particules colorées se déposent alors sur les yeux de Titouan qui sombre aussitôt dans un profond sommeil.

    Le lendemain, il racontera à sa grande sœur son  merveilleux rêve , et sûr, elle ne le croira encore pas !

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire