• Promesse tenue

    Belle journée à tout le monde sarcastic,

    Lundi : histoire insolite

    Un petit récit qui démontre à quel point ce que l'on pense peut se matérialiser d'une manière ou d'une autre.

    Promesse tenue

    Promesse tenue

            Nous attendons tous avec une impatience non contenue les résultats de cet examen. Cela fait des mois  et des mois que le fiston travaille d'arrache-pied pour obtenir son agrégation d'EPS (éducation physique et sportive pour ceux qui ne le savent pas encore et qui pensent toujours qu'on peut être prof de sports).

    Des jours et des jours (j'allais dire des nuits, ce qui est presque exact!) à étudier dans d'énormes bouquins, prendre des notes, apprendre encore et encore...même pendant les fêtes familiales. On se souvient tous de lui avoir fait réciter des tas de trucs auxquels on ne comprenait rien ou de l'avoir  écouté faire des simulations d'examens avec d'immenses tableaux accrochés sur toutes les baies vitrées de la véranda.

    Promesse tenue

    Bref, il a passé l'écrit avec succès et aujourd'hui, le 16 mai 2011 exactement, on attend tous les résultats de l'oral...on peut dire que les téléphones sont bien tous à portée de main. Dès que l'un d'eux sonne, on se précipite ... surtout moi, je l'admets !!

    «  Pas de nouvelle? »

    « Non, rien. Et toi? »

    « Non, rien »

    Quelle conversation ! Et ça dure ! Le temps semble une éternité ! Jusqu'au coup de fil de Yannou

    «  Alors ?????? »

    « Je l'ai !! Je suis agrégé !! »

    « Whaouh ! Super ! Magnifique ! Félicitations! »

    Ça fait drôle ! Agrégé !!! Les mots manquent, mais quel bonheur !! J'en oublierai presque ma promesse.

    Ma promesse ??

    Eh bien oui, c'est simple. J'ai fait un peu comme tout le monde. Lorsqu'un événement se prépare, je demande à « mes chers disparus » de nous donner un petit coup de pouce!

    Et là, j'ai fait fort, j'ai carrément demandé à ma mère d'aider « son petit chouchou » (si si, c'était son préféré, bien qu'elle le niait haut et fort, affirmant en faire autant pour les uns et les autres...ce qui était assez juste au fond...mais il avait quand même une petite place privilégiée dans un coin de son cœur !!!). Je lui ai demandé de faire  en sorte que cet examen soit un succès.

    Bref, je lui ai promis que si le fiston obtenait son agrégation, je ferai comme elle durant sa vie...j'irai à l'église Sainte Thérèse mettre un cierge et faire une petite prière pour elle.

    On ne peut pas affirmer que maman était très très croyante, mais elle aimait beaucoup Ste Thérèse (elle gardait d'ailleurs une image pieuse avec une petite prière pour elle dans son sac) et se rendait très souvent dans la grande bâtisse de briques rouges située non loin de chez elle pour demander quelques grâces...bien sûr, quand il n'y avait personne dans l'église, jamais pendant un office religieux...

    A l'annonce du résultat, je dois dire que ma promesse est bien loin, j'y pense bien un peu, mais je me donne tout le temps nécessaire...il n'y a pas le feu ! (quelle ingrate !!!)

    Oui, mais une promesse est une promesse et le destin en a décidé autrement ...le destin ou l'intéressée ???

    En tout cas, quelques instants plus tard, le téléphone sonne :

    «  Je viens de reprendre une boulangerie route de Vannes et la rédaction de Presse Océan m'a donné vos coordonnées...Vous serait-il possible de venir faire une photo pour prévenir les lecteurs ?»

    Mais bien sûr, je donne rendez-vous au boulanger pour le lendemain 9h15 au 156 route de Vannes tout en me disant que c'est assez bizarre que l'on donne mes coordonnées pour un secteur qui n'est pas le mien...Être appelé à remplacer un correspondant sur un autre secteur doit arriver en gros une fois dans l'année...et encore...

    Bref, le lendemain, je me rends à « la planche à pain », cette boulangerie qui change de propriétaire et je crois rêver en arrivant au n° 156. Vous croyez aux coïncidences ?? Moi  aussi, mais à ce point là, j'ai du mal...explications :

    Il est excessivement rare de faire un reportage dans un autre secteur que le sien (le mien, c'est Nantes Nord)

    La boulangerie était fermée depuis onze mois...pourquoi juste à ce moment là ?

    Le  156, route de Vannes se trouve pile poil en face de la rue du docteur Roux, rue où habitaient mes parents

    Maman était fille de boulanger et elle a passé sa jeunesse à porter le pain chez les clients.

    Dans la conversation le jeune homme me confie : « j'ai réussi à redonner vie à cette boulangerie grâce à l'aide précieuse de monsieur Lambert »...Lambert est le nom de mon arrière grand mère,  boulangère elle aussi bien sûr !!

    La boulangerie en question est à deux pas de l'église Sainte Thérèse!! Je n'ai donc plus aucune excuse pour ne pas tenir ma promesse !!!

     Et bien sûr, je profite de cette matinée pour aller jusqu'à la grande bâtisse rouge, allumer un cierge et faire une petite prière pour maman.

    Bien sûr, il s'agit d'un petit signe parmi tant d'autres que j'attribue à l'un des nombreux clins d'œil envoyés par ma mère de là-haut, mais vous penserez sûrement qu'il s'agit d'une petite coïncidence, sans plus.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Zig
    Lundi 26 Février à 08:51
    Non pour moi c'est plus qu'une coïncidence!
    2
    Françoise Ravin
    Lundi 26 Février à 11:24
    Je l aime tout particulièrement celle ci ....Bisous Luce
      • Lundi 26 Février à 11:41

        Merci Françoise...Bonne journée. Bizzzzz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :