• Origine du Sapin de Noël

    Salut les loulous,

    Voilà enfin la lettre que le Père-Noël adresse à Ewenn !! Il lui raconte l'origine du Sapin de Noël ! Je ne savais pas...et vous?

    ....A suivre dans les jours à venir, des histoires "insolites" pour ceux qui ont des difficultés à choisir le cadeau "idéal" de Noël ...intercalées bien sûr avec des contes de Noël pour les enfants et des lettres du Père-Noël  personnalisées....

    Bizatousssssssssssss

    Origine du Sapin de Noël

    Bien cher Ewenn

         Tu dois être drôlement étonné de recevoir un mot du Père- Noël ! Il y a tellement longtemps que tu ne m’écris plus toi-même...comme tous les ados et les parents d’ailleurs ! Pourtant, je pense à  vous, et  comme chaque année, je vous ai préparé de beaux cadeaux à vous aussi. Si si tu verras !

    Mais revenons à nos moutons, je viens vers toi parce que  j’ai dernièrement reçu la  visite de l’un de tes bons amis...Tu ne devineras jamais de qui il s’agit ! Cherche bien : Roucoulvert ! Tu te souviens ? Avec lui, nous avons beaucoup parlé de toi, de tes rencontres avec lui ....et de tes résultats scolaires...Hum ! je ne vais pas m’étaler sur ce sujet, mais je crois que tu devrais lui demander conseil pour tes verbes irréguliers en anglais...

    Bon passons ! Je sais aussi que tu t’éclates au théâtre, et ça, c’est drôlement bien ! J’ai hâte d’aller te voir « incognito » quand tu joueras avec tes copains.

    Sur ce, comme pour chaque enfant à qui j’envoie un petit mot de billet, je vais te parler de  l’origine des sapins de Noël...Tu pourras à ton tour raconter cette histoire à tes petits cousins.

     

    Le sapin de Noël

     

    Comme vous pouvez l’imaginer, cette histoire se passe il y a fort longtemps ! Non, pas du temps des dinosaures quand même ! Juste après.

     En ce temps-là  les bûcherons vivaient sur leur lieu de travail, au beau milieu de la forêt!

    Gaspard lui, y avait construit une adorable chaumière avec le bois qu’il coupait lui-même. Il y vivait très heureux avec sa femme, institutrice dans la seule classe de l’école du village voisin, et leur fils unique Ewenn (comme par hasard !).  Pendant la journée, il travaillait très dur, été comme hiver, pour entretenir la forêt, abattre des arbres, couper le bois et le débiter. Le  soir venu, Ewenn rentrait à la maison avec sa maman par le long sentier que Gaspard avait aménagée parmi les arbres, les houx et les fougères.  Il passait le reste de sa journée et ses vacances, simplement, en s’aventurant dans la forêt pour rendre visite aux biches, marcassins, écureuils, blaireaux et lézards qui y avaient élu domicile. Il aimait écouter le chant des oiseaux et parfois, il était accompagné de son papa qui lui apprenait le nom des arbres ou ils étaient nichés. Ensemble, ils respiraient avec bonheur les senteurs sauvages des lichens et des bruyères, des écorces et de la terre humide… pendant que maman corrigeait les devoirs de ses élèves.

    Cette année-là, l’hiver était arrivé brutalement, la neige et le gel s’étaient abattu impitoyablement sur toute la forêt, obligeant tous ses habitants à rester de longues journées enfermés bien au chaud.

    Gaspard  passait son temps à alimenter la cheminée avec le bois qu’il avait pris soin de rentrer pour réchauffer la cabane.

    Un soir, tandis que maman racontait des histoires au coin du feu, on entendit frapper à la porte :

    -       -    Toc, toc, toc

    Ewenn se  précipita pour ouvrir. La famille écureuil grelottait sur le pas de la porte, transie de froid, frigorifiée.

    -        -   Les arbres sont gelés et nous ne pouvons plus entrer dans notre nid...Nous avons vu de la fumée sortir de votre cheminée, alors nous avons pensé que...

    -       -    Oh, entrez vite vous mettre à l’abri.

    Pendant un mois complet, le bucheron a donc offert l’hospitalité à la famille écureuil...Tout le monde était heureux, mais il manquait quelque chose à ces petits hôtes : un arbre pour grimper, escalader, jouer à cache-cache et se réfugier dans son feuillage pour dormir et avoir un endroit  bien à eux. Gaspard se promit de leur fournir dès l’année suivante.

    Quelques mois plus tard donc, Gaspard profita d’une magnifique journée d’automne pour se rendre dans la forêt et choisir avec Ewenn le plus beau des arbres. Difficile de faire un choix quand le soleil joue avec les feuilles colorées et que, tel un magicien il saupoudre des paillettes dorées sur cette palette de couleurs chaudes déjà enchanteresses.

    Ewenn fixa un jeune chêne élégant et fier de ses teintes  mordorées. Il le trouva si beau qu’il s’apprêtait à demander à son père de le réserver pour les écureuils lorsqu’un grand coup de vent emporta avec lui toutes les feuilles qui virevoltèrent dans une ronde infernale

    -          - Oh ! il est tout nu ! ah ah ah ! hi hi hi

    -          - Je crois que tu l’as vexé, lui dit son père en riant...De toutes façon, il nous faut un arbre « touffu » pour nos écureuils !

    Ils s’approchent d’un saule pleureur.

    -          - Trop chouinchouin ! trop fragile ! affirma Gaspard ! il n’arrête pas de se lamenter...

    Ils se retournèrent  et tombèrent nez à nez avec un sapin majestueux  couvert d’épines d’un beau vert tendre et de pommes de pin gorgées de graines prêtes à faire  le bonheur de la famille écureuils

    -          - Voilà l’arbre idéal ! s’exclama Ewenn

    Dès le mois de décembre, Gaspard installa ce sapin près de la cheminée pour y abriter ses petits hôtes. Ce fut une belle fête ! Les écureuils grignotèrent les pommes de pin dont les écailles s’éparpillaient sur le sol.

    Le soir de Noël, ces écailles se transformèrent comme par magie en cadeaux  pour toute la famille.

    C’était le Père-Noël, qui, touché par la gentillesse de Gaspard, Ewenn et sa maman, était venu déposer ces paquets pour eux...Il fit de même pour chaque enfant dans toutes les maisons et dans tous les pays.

    Depuis ce jour, chaque foyer choisit un magnifique sapin qu’il décore joliment de pommes de pin, de guirlandes multicolores et d’étoiles pour accueillir ce grand bonhomme rouge le soir de Noël.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :