• Mystère : My Ghost

     

    Belle journée à tous sarcastic

     

    Certains connaissent déjà l'histoire qui va suivre tellement je l'ai racontée ! elle fait  également partie des anecdotes que j'ai écrite dans le recueil "Mystère"

    Je crois aux "Signes" ...Et vous ?

    N'hésitez pas à me faire part de vos propres expériences si vous le souhaitez. Je suis sûre que vous êtes vous aussi réceptifs à ce genre de signes (musique...parfums venus du passé...présence.)

     

    A très bientôt (samedi pour la suite du conte )

    Bonne semaine à tous

    Mystère : My Ghost

    My Ghost 

     Nous avons tous dans un coin de notre tête une petite musique, une chanson, un air que l’on aime particulièrement, qui nous fait vibrer ou simplement nous rappelle des souvenirs, le plus souvent très agréables…eh bien pour moi, c’est pareil. Il y a une chanson qui me donne carrément la chair de poule, et pour être plus précise, je vous invite à l’écouter en cliquant sur ce lien :  The_Righteous_Brothers

    Vous l’aurez reconnu, c’est « Unchained Mélody » chantée par un très ancien groupe « les Righteous Brothers ». Cette chanson nous a tous plus ou moins émus dans « Ghost ». (Je parle d’une certaine génération bien sûr !)

    Eh bien, voilà, moi aussi, comme Demi Moore, j’ai mon fantôme. Et lorsque j’entends (par hasard) cette « mélody », mes poils se dressent sur mes bras, j’ai l’impression de « fondre »  et j’ai très envie de fermer les yeux pour l’écouter…Je dis « j’ai très envie », parce que la plupart du temps, ce phénomène se produit lorsque je suis au volant de ma voiture…ça ferait désordre ! Mais j’avoue que je suis quand même dans un état « second » !!!

    En fait, JE SAIS, je ne pourrai pas dire pourquoi exactement, que ma mère est auprès de moi à cet instant précis.

    Je  l’ai « compris » lorsque, au volant de ma petite 4L, je l’entendais sur les ondes.  Tout le monde sait dans mon entourage que je ne suis pas une « fana » de la route. Eh bien, chaque fois que ce titre passait sur les chaines, je me sentais beaucoup plus calme, plus confiante, rassurée.  Oui, c’est cela rassurée. Comme si quelqu’un était près de moi, bienveillant….et souvent, il m’est arrivé de regarder sur le siège passager en me disant que « ma mère » était près de moi…Bien sûr, cela me faisait sourire, parce qu’il n’y avait personne évidemment !!

     .Jusqu’au jour où …

     C’était il y a quelques années, six ans et demi exactement…A ce moment-là, on n’entendait plus jamais cet air sur les chaines, ou vraiment très rarement !

    Mon petit-fils est hospitalisé le 25 avril 2006.  A sept mois à peine, ce petit bout va se faire opérer d’une fente palatine, une intervention assez longue qui m’angoisse littéralement.

    Il est neuf heures et je prends ma voiture pour aller accompagner ma fille…l’attente sera moins longue à deux.  La clinique est à deux pas, j’en ai pour 10 mn tout au plus pour m’y rendre.

    Je n’ai pas fait cinquante mètres que j’entends  « Unchained Mélody ». J’avais une chance sur cinquante mille d’entendre ce titre ! Et seulement celui-là ! Je n’ai entendu qu’une seule chanson dans mon trajet !

    Dès les premières notes, je sais que tout va bien se passer…c’est un message, c’est sûr !

    Et je reste « zen » tout le temps de l’intervention….trois heures pendant lesquelles on va faire un tour dans la galerie marchande voisine.

    Et bien sûr l’opération est une totale réussite !

     Je n’ai pas souvenir d’avoir entendu ce titre les années qui ont suivi…juste quelques vagues reprises peut-être !

     Jusqu’au jour où :

    Il y a très peu de temps, mon petit-fils, le même, tombe malade…nous le gardons une semaine. Il a une angine…rien d’affolant … mais il mange de moins en moins…et après quelques jours, la fièvre monte, il ne peut plus avaler quoi que ce soit, juste de l’eau…Première hospitalisation, on décèle une mononucléose…rien de grave !! N’empêche que deux jours après, même l’eau ne « passe plus », il parle de moins en moins et crache même sa salive.

    Hospitalisé de nouveau, on le met sous perfusion pour l’hydrater et l’alimenter. Il semble sombrer de plus en plus, il ne parle plus et lorsqu’on lui pose des questions, il s’énerve parce qu’il n’arrive pas à formuler quoi que ce soit… je passe sur les détails mais l’inquiétude grandit, même chez les médecins qui l’examinent régulièrement…on essaie de  l’occuper comme on peut avec des légos, des livres, et lorsqu’il joue, on respire un peu…on lui présente ses glaces préférées et il pleure parce qu’il n’arrive même pas à y goûter. Un jour pourtant, au prix de gros efforts, il parvient (pour faire plaisir à sa maman) à faire quelques « léchouilles » dans la glace…

    On se relaye à son chevet afin qu’il ne reste pas seul une seule seconde…

    Le samedi, mon mari et moi décidons d’aller en forêt pour nous changer les idées. Un bon bol d’air et un panier de champignons plus tard, on retourne à la voiture.

    Contact…A ce moment précis, j’ai l’impression qu’un éclair me traverse le corps ! Les toutes premières notes de « Unchained Mélody » s’égrènent, rompant le silence qui nous a accompagnés toute la matinée :

    « Ça y est, il est sauvé ! ». Je lance cette phrase comme une évidence. J’attends la fin de la chanson et je donne un coup de fil à ma fille qui ne me rassure pas plus que ça et me dit d’une voix un peu lasse après une nouvelle nuit à l’hôpital :

    « État stationnaire, aucun changement ».

    La journée passe lentement, je me sens un peu bizarre, tantôt confiante, tantôt mitigée en remettant en cause cette histoire de « signe »…

    22h : je jette un coup d’œil sur mes mails avant d’aller me coucher et je vois la photo de mon petit-fils en train de manger un yaourt. Sans réfléchir une seconde et malgré l’heure tardive, je téléphone à mon gendre qui me confirme que son fils a réussi à boire un verre de sirop et avalé un yaourt entier….Les larmes me viennent aux yeux, et je peux vous assurer que cette nuit-là, j’ai dormi comme un bébé.

     S’agissait-il d’un signe ???  Je viens de trouver un semblant de  réponse en regardant le calendrier après avoir terminé d’écrire ces quelques lignes : nous sommes le 22 janvier. Maman est née le 22 janvier 1928. Elle aurait exactement 85 ans aujourd’hui.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :