• Le Ninnin - 5

    Belle journée à toutes et à tous sarcastic

    Un peu de chaleur avec Doudou-souris- Mimi à la plage.

    Demain la fin du conte

    Et toujours les jolis dessins des élèves de Véronique.

    Le Ninnin - 5

    La  plage  de  galets 

            « J’aimerais tant revoir la plage de galets roses !!! » Se dit soudain Mimi, sans transition…la plage de galets roses, celle où Nicolas l’emmenait chaque fois qu’il passait ses vacances chez son oncle Benji et sa tante Ginou !!

           Mimi l’aimait tant et pourtant elle n’était pas toujours très heureuse lorsqu’elle restait de longues heures toute seule sur le sable brûlant, à la merci des poux de mer qui prenaient un malin plaisir à lui chatouiller le bout des oreilles pendant que Nicolas jouait avec ses cousins.

          Elle les voyait s’amuser comme des fous avec leur ballon, et les entendait s’esclaffer quand ils faisaient trempette dans l’eau fraîche. Combien de fois avait-elle eu envie de les rejoindre dans leurs jeux tandis qu’ils s’éclaboussaient, nageaient, sautaient dans les vagues ou roulaient sur le sable mouillé en poussant des petits cris aigus.

        Elle attendait sagement, jusqu’à l’instant précis  où, fatigué par ses nombreux bains, il s’asseyait près d’elle, l’attrapait et frottait ses oreilles sur sa joue tout en suçant son pouce.

         Parfois, il l’emmenait avec lui sur le sable humide pour construire un magnifique château avec Jérémy et Stanley. Il était généralement chargé de récolter les plus beaux galets et coquillages de la plage pour orner les tours, le pont-levis et l’entourage des ouvertures de la forteresse :

    « C’est la maison de Mimi » clamait-il en installant sa petite souris derrière une fenêtre…

        Comme elle était heureuse à ce moment-là !!! Elle se sentait si importante aux yeux de Nicolas que ces longues heures passées loin de lui s’évanouissaient enfin. 

         Elle était la petite reine du château, et pendant que les trois cousins retournaient auprès de leurs parents pour engloutir un beignet aux pommes ou un paquet de madeleines, elle avait tout son temps pour visiter et profiter de son palais, jouer et papoter avec Willy, le petit crabe rouge qui l’accompagnait souvent, ou se venger des poux de mer en les jetant dans les douves.

    Le Ninnin - 5

     Willy ??!! Mimi n’a pas oublié l'aventure qui lui avait permis de rencontrer son ami. Elle l’a connu un jour où l'équipée dans le château a bien failli tourner au drame…Mimi en frissonne encore.

         Elle s’était assise sur le petit trône de sable, attendant sagement que l’on vienne la chercher, et commençait à s’assoupir, lorsqu’une énorme vague s’abattit sur les murs du palais, emportant tout sur son passage, les coquillages, les galets roses…et Mimi que Nicolas avait encore oubliée, tout simplement.

        Comme par hasard, Mimi ne savait pas nager… personne ne lui avait appris évidemment. Alors, prise dans un tourbillon, elle se laissa ballotter comme un vieux chiffon et emporter par la marée.

         En l’espace de quelques minutes qui lui parurent une éternité, elle se retrouva toute seule au fond de l’eau, après s’être fracassé la tête contre un rocher.

         D’abord tout étourdie et complètement trempée (évidemment !!), Elle mit un certain temps avant d’oser bouger, puis, lentement, très lentement, elle se laissa guider par une certaine langueur qui régnait autour d’elle et elle ouvrit doucement les yeux.

         Ce qu’elle vit l’émerveilla malgré le froid qui l’enveloppait des pieds au bout des oreilles :

    Des poissons aux écailles colorées et brillantes se poursuivaient entre les rochers, évitant soigneusement de se blesser sur les fines épines des oursins qui les recouvraient, nageant au-dessus des algues vertes, contournant les anémones d’un blanc bleuté presque transparent, qui tendaient leurs longs tentacules en leur direction.

    « Comme j’aimerais jouer avec eux et me laisser bercer sur cette jolie fleur » songea Mimi.

    -        « N’y pense même pas ! » Lui dit aussitôt un petit crabe à la carapace rouge qui venait de sortir du sable tout près d’elle.

    -        Mais je n’ai pas parlé. Tu n’entends quand même pas ce que je pense !!  S’exclama-t-elle, stupéfaite et légèrement indignée.

    -        Bien sûr que si !! J’entends tout ce que les gens et les animaux pensent, et même les doudous des enfants. Je sais même que tu es ici  parce que tu as été abandonnée sur le sable et que la marée t’a amenée jusqu’à nous.

    -        Waouhhhhhhhhhh ! Tu en sais des choses. Tu es si jeune !!!

    Pour toute réponse, le petit crabe frotta doucement ses pinces contre un rocher avant de s’approcher vers elle

    Le Ninnin - 5

    -        Tu ne vas tout de même pas me pincer…je ne te veux aucun mal tu sais.

    -        Moi non plus, mais n’oublie pas que si je suis petit par la taille, je peux faire très mal avec mes pinces, c’est comme ça que je me défends…. Et pour en revenir aux anémones, n’espère pas te réfugier au cœur de cette fleur, elle refermerait ses tentacules sur toi et tu ne pourrais plus t’échapper.

    -        Ah bon ? Elle est pourtant si jolie…et tellement légère… Au fait, je m’appelle Mimi, et toi ?

    -        Je te connais déjà, tu sais. Je te vois souvent sur le sable. Un jour, le cousin Stanley m’a attrapé alors que j’étais en train de te regarder dans le château. Il m’a fait très mal à la patte, alors je l’ai pincé un tout petit peu pour lui faire peur, et il s’est mis à hurler de toutes ses forces en appelant sa maman et en me faisant valser à l’autre bout de la plage. J’ai encore très mal. Je ne suis pas prêt de l’oublier celui-là !!!

    Mimi sourit… elle se souvenait bien de cet épisode, et elle doit bien se l’avouer, elle avait beaucoup ri, pas pour les malheurs du petit crabe, mais en voyant la tête de Stanley…

    -        C’était toi ?

    -        Oui, et je m’appelle Willy

    -        A l’avenir, ne montre pas ton nez sur les rochers ou sur le sable quand les enfants sont là. Ils adorent ramasser les petits crabes comme toi !

    Mimi regarda autour d’elle, et un frisson la saisit lorsqu’elle songea que peut-être jamais elle ne reverrait Nicolas.

    -        Ne t’inquiète pas petite souris, tu le reverras ton Nicolas, tu n’es pas bien lourde et je peux te transporter sur mon dos jusqu’au sable sec, je ne vais pas te laisser là toute seule… mais avant, j’aimerais te faire visiter mon univers.

    Sitôt dit, sitôt fait, le petit crabe se glissa sous Mimi et la transporta lentement, très lentement, sur sa carapace, escaladant les rochers, glissant parfois sur une algue gluante et déambulant dans tous les renfoncements, en avançant bien sûr sur le côté, de gauche à droite et de droite à gauche.

    Soudain, il prit doucement Mimi entre ses pinces et l'entraîna dans un creux formé entre deux rochers :

    -        Que fais-tu Willy, pourquoi te caches-tu ?

    -        Je ne me cache pas, tu sais, je ne crains rien ici…à part, bien sûr, les enfants comme Stanley…mais regarde !! Tu vois le trou dans le rocher là ? C’est là que vit ma famille…tu viens avec moi ?

       Après avoir fait connaissance avec les parents de Willy et de toute une ribambelle de minuscules crabes, ses frères et sœurs, Mimi revint sur le sable sec, aidée bien sûr de son nouvel ami.

        Elle était sauvée, mais désespérément seule. Il faisait nuit et excepté un groupe de jeunes qui chantait et dansait autour d’un feu de camp à l’autre bout de la plage, il n’y avait plus personne à cet endroit.

       Elle entendit alors un grand rire qui venait du ciel. Elle leva les yeux et aperçut pour la première fois Mirabelle, la mouette rieuse qui devint elle aussi son amie durant les vacances d’été.

        Willy échangea quelques mots avec elle juste avant de disparaître à nouveau dans l’eau, et de laisser à Mirabelle le soin de prendre Mimi sur son dos pour la transporter jusqu’à la maison de l’oncle Benji. Quel plaisir de voler au-dessus de la côte et de voir tout le village d’un coup, les maisons microscopiques et le port grand comme un mouchoir de poche. Mimi était aux anges, et tant pis pour Nicolas, il aura raté tout le spectacle !!! Il n’avait qu’à pas la négliger comme ça !!!

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :