• Le Ninnin - 2

    Belle journée à toutes et à tous sarcastic ,

    Mimi, doudou-souris est enfermée dans un tiroir...et, comme dans un film, revoit tous les bons moments qu'elle a passés avec Nicolas...Ses rencontres avec l'autre "Mimi", la petite souris qui vient chercher les dents de lait lui reviennent en mémoire...

    Avec toujours, les dessins en couleur des élèves de Véronique.

    Le Ninnin - 2

    Mimi et Cricri

    « Mon cher Nicolas,

    J’étais tout près de toi hier lorsque ta petite dent est tombée… Encore une fois, tu ne m’as pas vue, mais moi, j’étais drôlement fière de toi !! Tu n’as même pas pleuré, c’est tout juste si tu as ébauché une légère grimace en retroussant ton si joli nez, et j’ai bien failli éclater de rire. Tu es vraiment très courageux dis donc ! En plus, tu es super rigolo maintenant avec ce petit trou au beau milieu de ton sourire…on ne voit plus que lui !

    En tout cas, cette nuit, je suis venue avec Cricri pour chercher ta quenotte et nous ne l’avons pas trouvée sous ton oreiller. C’est ballot !!

    Il va falloir que tu attendes demain pour recevoir ton petit cadeau.

    Tu es  si mignon quand tu dors que je t’ai fait un gros bisou sur le front avant de me sauver vite fait dans ma cachette. A demain.

                                                          Mimi. »

     Mimi (le doudou) se mit à sourire en se souvenant de la tête de Nicolas lorsqu’il découvrit cette lettre sous son oreiller. Jamais elle ne l’avait vu sauter aussi vite de son lit en brandissant sa lettre à bout de bras et en criant :

    -Maman, maman, il y a une lettre sous mon oreiller… !!!

    -        Oh ! Mais c’est une lettre de la petite souris mon chéri !! tu sais hier, lorsque ta dent est tombée, je t’ai dit qu’en arrivant à la maison, on allait l’envelopper dans un joli papier doré pour la mettre sous ton oreiller…

    -        Oui…et puis on a oublié !! Mais c’est quoi, cette lettre ?

    -        J’aurai dû t’expliquer…

    -        Expliquer quoi ?  Que ma petite souris sait écrire ?

    -        Non ! Pas ton doudou !! c’est une autre souris, une vraie...

    Assis sur les genoux de sa maman, Nicolas serrait bien fort son doudou dans sa main, et les yeux ronds comme des soucoupes, levés vers sa maman, il écoutait, sa petite bouche entrouverte, l’histoire incroyable de Mimi et de Cricri.

    Tout le monde la connaît cette histoire ! Est-il vraiment utile que je la raconte encore une fois ? Non !!!

     Mimi, le doudou, ne la connaissait pas à ce moment là ! (Nicolas non plus d’ailleurs !), et, au fond de son tiroir, elle aurait bien envie de la revoir cette petite souris !!! Ne serait-ce que pour qu’elle l’aide à sortir de sa prison !

    Le Ninnin - 2

    Chacun sait en effet que dans chaque maison, chaque appartement, chaque chaumière, chaque cabane, même au fond de la forêt ou au sommet des montagnes, dans les caravanes et même dans les tentes de camping, vit une famille de souris…un papa, une maman et bien souvent toute une ribambelle de mignons souriceaux et d’adorables « souricettes », parfois même des grands-pères et des grands-mères. Elles sont minuscules et de couleur blanche, parfois grises ou bleues…ça dépend.

       Ces familles vivent dans une étroite cachette que personne ne connaît, et ne sortent que pour venir chercher les petites dents des enfants…celles qui tombent, pas les autres !!

    Certains disent qu’elles les grignotent la nuit et que l’on peut les entendre quand on a du mal à s’endormir, d’autres qu’elles s’en servent pour construire des palais dans un monde sous-terrain magnifique que personne n’a encore découvert. On a même entendu dire que les quenottes étaient transformées en jouets que le père-noël venait chercher la veille de Noël pour les apporter au pied des plus beaux sapins.

       Toujours est-il que chaque fois qu’un enfant perd une dent de lait, il doit l’envelopper dans un joli papier de soie ou d’argent et la mettre sous son oreiller pour en faire cadeau à la famille souris. Dans la nuit, sans bruit et sans jamais se faire voir, l’un des membres de la famille se faufile discrètement dans la chambre de l’enfant, grimpe sur le lit sans défroisser les draps, et tout doucement, se glisse sous l’oreiller pour prendre son cadeau. En échange, il laisse quelques pièces de monnaie, des friandises ou une surprise.

    Parfois, la petite souris vient accompagnée. C’est le cas pour Mimi (la vraie souris). Mimi (le doudou) se souvient parfaitement de son ami Cricri, le petit souriceau, et de sa gentillesse.

        Après avoir écouté la belle histoire de sa maman, Nicolas annonça solennellement qu’il appellerait désormais son doudou du même nom que la petite souris et il reprit sa longue lettre, la plia soigneusement et la rangea dans sa boite à trésors.

       Il attrapa ensuite la quenotte qui traînait au fond de sa poche et l'enferma dans un bout du papier soyeux qui enveloppait le croissant tout chaud que sa maman venait d’acheter pour son petit déjeuner. Il  laissa même quelques miettes pour la petite souris. Puis, afin de ne rien oublier, il mit le précieux paquet sous son oreiller.

          Toute sa journée fut ensuite ensoleillée à la seule pensée de Mimi et de Cricri… Curieux, il se demandait bien quelle serait l’heureuse surprise qu’il trouverait le lendemain à son  réveil.

    « Mon petit Nicolas,

         Cette fois,  j’ai bien trouvé ta dent sous ton oreiller, et je te remercie pour toute ma famille.

     Seulement aujourd’hui,  je suis venue seule parce que Cricri est malade et ne peut donc pas m’aider à porter ton cadeau. Je n’y arrive pas toute seule, c’est trop lourd, tu comprends ? Il a beaucoup de fièvre et il tousse beaucoup. Je te laisse parce que je dois aller m’occuper de lui pour le soigner. Mais, c’est promis, je reviendrai demain, avec lui.

    Tu es vraiment trop mignon quand tu dors, alors, encore une fois, je t’ai fait un gros bisou sur la joue avant de me sauver vite fait dans ma cachette.

    A demain.

                                                                         Mimi.

    Le Ninnin - 2

       L’émotion de Mimi est très vive lorsqu’elle évoque cette petite souris blanche avec qui elle jouait une bonne partie de la nuit (sauf quand Cricri était malade bien sûr), ainsi que cette deuxième lettre qu’elle avait déposée ce jour-là.

        Elle revoit encore la joie de Nicolas quand il découvrait son courrier.

       Il attendait désormais chaque matin avec impatience pour découvrir la lettre de Mimi …puis, un jour, c’est une surprise qu’il a trouvée sous son oreiller à la place de l’enveloppe rose ou bleue contenant le message de ses amis souris et souriceau.

        La première fois, c’était un gros sachet de berlingots multicolores. Il en avait aussitôt retiré le plus beau pour l’offrir à Cricri afin de l’aider à guérir plus vite. Pour sa deuxième dent, ses amis lui avaient offert (après six lettres de Cricri cette fois) une magnifique boite de crayons avec des capuchons en forme de cœur. Il s’était aussitôt empressé de réaliser un superbe dessin pour la famille souris, en signe de reconnaissance.

         Mimi eut soudain un petit pincement dans la poitrine en pensant à ses amis qu’elle ne voyait plus depuis le jour où on l’avait enfermée dans son tiroir…pourtant, elle savait bien que Nicolas allait bientôt perdre une autre petite dent !!!

        Viendront-ils la délivrer de son tiroir ? cette idée lui redonna aussitôt une bonne dose de courage…

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :