• Le mystère du noisetier - 3

    Bonjour tout le monde,

    Voici donc la suite du "mystère du noisetier" ...où nous emmène donc Jaune Rouge le moineau? Et quel est donc ce trésor?

    Le mystère du noisetier - 3

    Le  message  de  Jaune-Rouge

     

    -         Qu’est-ce que ça veut dire ? On n’a quand même pas fait tout ce chemin dans les broussailles pour ça ? s’insurge  Angélique

    -         Il doit y avoir une logique, tente d’expliquer  Sylvain.

    Mathis, quant à lui, examine avec attention la brindille lovée dans une étoffe de satin jaune et rouge.

    -         Bien sûr ! c’est une branche de noisetier ! Vous vous souvenez de ce que je vous ai dit tout à l’heure : avec cette brindille les sourciers détectent les cours d’eau souterrains, les chercheurs d’or sont capables de découvrir des filons d’or, les….

    -         Oui, et alors, tu crois vraiment qu’on va s’amuser à chercher de l’or dans le ruisseau ? il n’y en a jamais eu ici, le coupe Sylvain

    -         Attend !... Je n’ai pas eu le temps de vous parler de cette légende que j’ai lu dans un très vieux livre. Elle raconte que la nuit de Noël, dans chaque buisson de noisetier, il y a une branche qui se transforme en rameau d’or. On dit aussi qu’elle est très difficile à obtenir parce qu’il faut la couper dans des conditions très précises et laborieuses,  mais que lorsque l’on réussit à la posséder, elle a des pouvoirs aussi puissants que celles des fées….

    Ses deux amis l’écoutent attentivement et pensent qu’il est sur la bonne piste…sauf que : cette brindille n’est pas en or !!

    -         Tu as vu, ce n’est qu’un bout de bois quelconque ! lance Sylvain en s’emparant brusquement du rameau.

    C’est alors qu’une chose incroyable laisse les trois amis sans voix. Dans la main du jeune garçon,  la brindille prend instantanément l’apparence d’une baguette en or brut, illuminant la cabane de mille minuscules étoiles scintillantes.

    Les enfants se figent de stupeur. Quand ils reprennent leurs esprits, le rameau a repris sa place dans le coffret que Sylvain  referme doucement en tremblant légèrement.

    A peine remis de ses émotions, Mathis propose à la petite troupe de se rendre à la bibliothèque pour rechercher le fameux livre de légendes anciennes qui doit certainement contenir le « mode d’emploi » de cette baguette magique.

    Mais auparavant, ils doivent impérativement rentrer chez eux car leurs ventres commencent à gargouiller…Il ne doit pas être loin de midi.

    Angélique indique le chemin du retour grâce aux rainures toujours présentes sur la feuille.  Et, tout comme à l’aller, elle peste contre les épines et les ronces qui lui écorchent les jambes, sous l’œil amusé des garçons.

    L’après-midi promet d’être très passionnante.

        Une lumière diffuse enveloppe la pièce dans laquelle se sont réfugiés les trois enfants. Absorbés par leur lecture, ils sursautent en chœur lorsqu’ils entendent sonner les cloches de l’église :

    -         Déjà 16 heures ? déplore Angélique. L’ouvrage dont tu nous as parlé a bel et bien disparu ! Et on n’a encore rien trouvé dans les autres !

    -         Si, si, écoutez ça ! lance Sylvain en suivant de l’index chaque mot d’une phrase dégotée dans un très vieux livre de magie recouvert de poussière: «Le rameau d’or est très puissant. Il permet à celui qui le possède d’exaucer son vœu le plus cher ainsi que ceux de ses amis. Mais attention : un seul par personne ! et ceci le temps d’une lunaison - de la pleine lune suivant son acquisition jusqu’à la suivante -…Ensuite, le rameau redevient brindille »  C’est tout ! On sait seulement que le temps est compté pour exaucer des vœux, mais on ne sait pas comment faire.

    Sylvain ferme le livre et le replace sur l’étagère du haut. Il poursuit en redescendant de l’échelle sur laquelle il était perché.

    -         Vous y comprenez quelque chose vous ? Si j’en crois Mathis, ce rameau n’apparait que la nuit de Noël, et nous sommes au mois d’août…Ensuite, C’est bien sur un noisetier que l’on peut repérer cette petite branche, mais nous l’avons découverte dans un coffret caché dans un chêne…Que faisait-elle là ? Si on ajoute à cela que le rameau d’or  n’exauce les vœux que pendant un mois, il faut croire qu’il n’a jamais été utilisé !!!  C’est quand même étonnant ! Non ?

    -         Oui, c’est curieux, ajoute Mathis ! Et cela ne nous donne pas non plus le mode d’emploi de cette « baguette magique »…Fais voir un peu le coffret !

    Lentement, Sylvain ouvre la boite contenant le trésor, jette un coup d’œil dans la salle pour s’assurer que personne ne les observe et prend la baguette dans ses mains, laissant s’échapper des myriades d’étoiles brillantes.

    Machinalement, Angélique tâte le carré de velours sur lequel reposait la brindille, et le sort de son écrin.

    -         Une lettre !! il y a un mot dans la boite ! s’exclame-t-elle

    -         Vite, ouvre-là lui demande Mathis

    -         Voyons, voyons…drôle d’écriture ! c’est écrit à l’encre bleu des mers du Sud…ça me rappelle quelque chose, mais je ne peux pas dire quoi

    -         Allez lis le message ! s’impatiente Sylvain.

    -         Voilà, j’y arrive, mais c’est bizarre !

    -         Allez, dis-nous ce qui est écrit

    -         C’est écrit : « 1- Il est impératif de tenir cette baguette pour exaucer son vœu. 2- Un vœu sollicité sous le coup d’une émotion ne pourra pas être annulé sauf par une autre personne qui sacrifiera son propre souhait. 3- le vœu doit être formulé après la formule magique. 4- formule : barakanougakaramelora »

    -         Génial ! donc  la formule c’est baraka ka quoi déjà ? Fais voir le billet Angélique !  J’ai envie d’essayer tout de suite moi ! s’exclame  Mathis, complètement excité.

    Il attrape la baguette et commence : ba ra ka nou ga ka ra me lo ra, je veux que …

    Sylvain le coupe net en lui posant un doigt sur la bouche pour stopper son élan

    -         Arrête, on n’a droit qu’à un seul vœu, n’oublie pas…il faut bien réfléchir avant de dire n’importe quoi. Et puis, on a un mois à partir de la pleine lune. C’est quand déjà ?

    -         Demain, le 22 août, répond Angélique qui vient juste d’anticiper la question en  regardant sur le calendrier accroché au mur. Et la magie opérera jusqu’au 21 septembre.

    -         Alors dès demain, on avise…Je crois que nous avons tous besoin d’une bonne nuit de repos.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :