• Le gui porte-bonheur

    Coucou tout le monde,

    Comme promis, voici ma version du "gui porte-bonheur"....

    Elle en vaut bien une autre, non?

    (histoire inédite)

    Bizatousssssssssssssss

    Le gui porte-bonheur

     

    Le gui porte-bonheur

        Il fut un temps où la France, qui s’appelait alors la Gaule, était peuplée d’êtres bien bizarres : nos ancêtres les Gaulois !  Des hommes hyper musclés, avec des grosses moustaches et des cheveux longs. Ils passaient leurs journées à chasser les sangliers pour nourrir leur famille. Superstitieux au possible, ils cultivaient les croyances les plus invraisemblables sur le temps, les astres, les signes... et j’en passe. Le plus grave, c’est que leurs coutumes résultaient de leurs croyances sorties d’on ne sait où et il leur arrivait de sacrifier de pauvres animaux sans défenses lors de cérémonies un peu barbares. Ces « fêtes » se déroulaient  sous un chêne, l’arbre sacré à l’époque, en compagnie d’un druide. Ce personnage, le plus important de la société, était un prêtre qui détenait le savoir et la vérité. Les druides cueillaient le gui qui poussait sur cet arbre pour en faire des « potions magiques ». Pour eux, le gui possédait des pouvoirs incroyables. Il était capable de guérir de tout et apportait l’immortalité... on dit que c’est de cette époque que vient cette tradition qui veut que l’on s’embrasse sous le gui, le soir du 31 décembre...pour avoir la santé toute l’année, mais aussi de la chance, de la réussite, du succès et tout le reste...

    Ah oui ? Et vous croyez ça vous ? Eh bien non, pas du tout ! Le gui est au contraire une plante parasite qui pousse sur les arbres malades ! Pour un arbre sacré, ce n’est pas bien glorieux !

    L’origine du gui qui porte chance la nuit de la Saint-Sylvestre est beaucoup plus récente et il nous a fallu toute une suite d’événements pour croire véritablement à ses vertus...

    Le premier s’est déroulé dans un petit village breton, perdu dans les terres. Un pompier avait été appelé d’urgence pour sauver un malheureux chaton imprudent qui miaulait depuis des heures au sommet d’un chêne. Il s’était aventuré dans la forêt et n’avait rien trouvé de mieux à faire que de poursuivre un oiseau en grimpant dans l’arbre. Bien sûr, il était incapable de descendre tout seul, et Lénaïg, son petit maître était bien triste. A l’instant même où le pompier allait le rattraper, le chaton a pris peur et s’est littéralement jeté dans le vide....pour atterrir...sur une grosse boule de gui! Ouf !Une chance inouïe !

    Quelques temps plus tard, une femme portant sa fillette atteinte de coqueluche dans les bras, passait dans le coin. Elle emmenait son enfant chez le grand sorcier, lorsqu’une quinte de toux plus importante que les autres les immobilisa instantanément sous le même chêne...l’arbre était couvert de gui. La fillette respira son parfum, et fut immédiatement soulagée...on attribua ainsi au gui des vertus médicinales extraordinaires, et le bruit courut que : « le gui était plus puissant que le sorcier ».

    L’année suivante, la vie du jeune bucheron Gwendal se transforma littéralement quelques jours avant Noël tandis qu’il était à la recherche du sapin idéal. Il approcha du chêne, qui, sous l’effet d’un énorme coup de vent, se libéra de toutes les boules blanches du gui qui s’accrochait à lui. Les petites perles transparentes formèrent des petits tas à ses pieds. Il lui prit l’idée saugrenue de les compter et de noter les numéros de chaque tas sur une feuille de papier. Arrivé au village, il prit un billet de loterie comportant ces numéros...et bien sûr, il gagna le gros lot ! Depuis, on dit que le gui apporte la richesse.

    Et ce n’est pas tout ! Un jour deux amoureux qui se promenaient dans la forêt s’embrassèrent pour la première fois sous cette fameuse boule de gui...C’était le premier jour de l’année...Ils vécurent ensuite heureux et eurent beaucoup d’enfant...oui, oui, comme dans les contes de fée !

    Voilà pourquoi on dit que le gui apporte la chance, la santé, la richesse et l’amour si on s’embrasse dessous la nuit de la Saint-Sylvestre...Étonnant non ?

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :