• Le cirque

    Coucou les ti-loulous,

    Aimez-vous le cirque? avec ses magiciens, ses clowns et ses trapézistes? En voilà un que Tinou et Toinette, deux enfants comme vous, ne sont pas prêts d'oublier.

     

    Le cirque

    Le cirque

        Le petit village de Noyal est en effervescence. Un grand cirque vient s’installer aujourd’hui sur la place centrale. Tinou et Toinette sont les premiers sur les lieux. Déjà, les caravanes occupent le grand terrain vague situé tout près, juste derrière le grand supermarché. Ils s’avancent discrètement pour jeter un coup d’œil. Les cages sont ouvertes pour laisser les animaux paitre tranquillement l’herbe haute ou bien prendre leur petit déjeuner dans de grands bacs.

    Tout  le monde connaît son rôle à la perfection. Chacun vaque à ses occupations en silence, presque sans parler...avec des gestes précis. Les uns montent le chapiteau, d’autres s’occupent des lions et des tigres qui attendent derrière les barreaux qu’on leur donne leur repas.

    Tinou et Toinette admirent la dextérité et l’adresse des jongleurs qui s’entrainent gaiement près de leur caravane. Balles et quilles s’élèvent dans les airs formant un magnifique arc en ciel multicolore. Dans son coin, un magicien teste ses tours face à un public imaginaire. Fascinés par un  cracheur de feu, les deux enfants se laissent surprendre par un artiste qui jette un coup d’œil amusé dans leur direction :

    -          - Tu crois qu’il nous a vus, lance Toinette, un peu gênée d’être ainsi entrée dans l’intimité du groupe

    -          - Oui, certainement, mais ne t’inquiètes pas ! Je pense qu’il a compris que nous allons venir ce soir les applaudir.

    Tinou lui envoie un petit signe de la main avant de s’éloigner en chantonnant avec sa sœur.

        Il y a foule ce soir devant l’entrée du chapiteau. Papa et maman avaient prévu le coup. Ils étaient les premiers à prendre les  places au guichet. Tinou et Toinette sont heureux, ils sont placés sur la première rangée de bancs, juste devant la piste.

    Un homme dans un magnifique costume rouge s’avance enfin pour présenter les artistes les uns après les autres. Les enfants acclament les jolies écuyères qui évoluent telles des libellules sur de beaux chevaux blancs. Ils tremblent un peu devant les trapézistes qui s’élancent d’une barre à l’autre. Ils les dévorent des yeux  tandis qu’ils volent dans les airs  pour être rattrapés in extrémis par leurs copains.

    Le spectacle enchaine les numéros et les enfants sont sous le charme.

    -          _ ça va bien les p’tits z ‘enfants ? 

    -        -  ouiiiiiiiiiiiiiiiii

    -          - Tout le monde ça va bien ?

    -          - Ouiiiiiiiiiiiiiii

    -          - Même vous Tinou et Toinette ?

    Les deux enfants se regardent, surpris. Comment le clown connait-il leurs prénoms ? Ils ont bien sûr reconnu l’homme qui leur avait fait un petit clin d’œil ce matin. Malgré son costume trop grand, son chapeau, la peinture blanche qui recouvre son visage et son gros nez rouge, la flamme qui brille dans ses yeux est la même.

    Il regarde dans leur direction tandis que deux  projecteurs se braquent sur eux, les enveloppant d’une lumière bleue. Le frère et la sœur se prennent la main comme lorsqu’ils étaient tout petits et qu’ils avaient peur. Leurs parents les encouragent à rejoindre l’artiste qui les invite à venir « jouer avec lui ». Trop fiers d’avoir été choisis pour assister le clown-magicien dans ses tours de magie, leur timidité disparait bien vite. Ils s’amusent comme des petits fous à souffler sur de grosses bulles de savon pour les transformer en colombes. Très vite, ils se retrouvent au milieu de la piste accoutrés d’une  large combinaison blanche pour participer à un drôle de jeu avec leur nouvel ami: une gigantesque partie de lancers de tartes à la crème rythmée par les éclats de rire du public. Leur joie est contagieuse dans les gradins, et c’est sous une salve d’applaudissements que le clown les reconduit ensuite auprès de leurs parents.

    Ils ne sont sûrement pas prêts d’oublier cette merveilleuse soirée, et je crois même que plus tard, ils rejoindront l'école du cirque pour apprendre à jongler.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :