• Félicité 1

    Belle journée à tous  cool ,

    Aujourd'hui débutent les aventures de Félicité la Tortue...

    Rendez-vous tous les mercredis pour la suite de ses péripéties...

    Entre temps, je continuerai à publier des histoires courtes pour enfants, des anecdotes "insolites" et autres...Dès vendredi, deux magnifiques poèmes envoyés par Axior, (son site à découvrir (http://www.axior.fr)

    Félicité 1

     

    Félicité

     

     

        Félicité la tortue naquit un beau jour d’automne sur une jolie feuille de papier blanc étalée sur le bureau d’un jeune écolier pendant un cours de mathématiques particulièrement ennuyeux. Il faut avouer que Milou, c’est le surnom du vieux professeur, avait bien du mal à intéresser ses jeunes élèves à autre chose qu’à ses cours de dessin et de gymnastique.

       Toute rigolote avec sa carapace ornée de larges taches de couleur verte, ses grosses pattes fripées, son léger strabisme et son air espiègle, Félicité leva sa tête toute ronde en direction  de son dessinateur et, à peine le dernier trait de crayon achevé, lui adressa un large sourire chargé de malice et de connivence.

        Légèrement surpris, Xavier le lui rendit, et tandis qu’il s’apprêtait à ouvrir la bouche, il entendit la grosse voix du professeur qui le sermonnait :

    -         Ça ne t’intéresse pas ce que je raconte, Xavier. C’est vrai qu’avec un magnifique trois en arithmétique la semaine dernière tu peux te reposer. Montre-moi ce que tu es en train de griffonner ! 

       Abasourdi, Xavier resta un instant la bouche béante, son regard se figea sur Félicité qui se redressa sur ses pattes arrières en lui tirant la langue, ce qui ne fit qu’accroître son malaise. Il fixa le professeur et ne put que bredouiller :

    -         Mais, je…vous écoute…monsieur…je…. 

    -         Apporte-moi ce papier et ne discute pas ! 

       Félicité s’échappa à temps, à  l’instant même où, tout penaud, Xavier prit son dessin pour l’apporter à Milou qui ne put que constater que la feuille était vierge.

    Le cours reprit mais ne capta pas pour autant l’attention du jeune élève qui ne comprenait rien à ce qui venait de se produire malgré lui. Avait-il vraiment passé l’heure à dessiner ? S’était-il endormi ?

       Pour en avoir le cœur net, il attendit la sonnerie qui annonçait la récréation et la sortie du professeur ainsi que de ses copains pour aller à la recherche de sa tortue, si tortue il y avait.

       Il regarda sur son pupitre, sous son livre, sur le sol, puis se décida à ouvrir son casier…C’est là qu’il la découvrit, bien calée entre sa trousse à crayons et son livre de géographie grand ouvert.

       Elle s’adressa à lui comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Sa voix qu’il découvrait était celle d’une fillette originaire du sud ouest, chantante et légèrement traînante:

    -          Dis donc, c’est drôlement chouette ce qu’il y a dans ton livre…J’ai tout lu, et cela m’a donné une idée. Tu n’es pas très fort en maths et malheureusement je ne peux rien faire pour toi. Par contre, j’ai pu entrevoir que tu n’excellais pas non plus en géographie, et là,  je crois que je peux t’aider à y prendre goût.  

    -         Ah ! Et comment ?

    -         J’ai décidé de partir en voyage et de visiter les différentes régions de France dont on parle dans ton livre, et éventuellement dans les pays que l’on voit sur la grande carte…je procéderai par étape, et je reviendrai très souvent pour te raconter mes séjours. Cela te donnera certainement envie d’apprendre. Qu’en pense-tu ?

    -         C’est sans doute une bonne idée, mais comment compte-tu t’y prendre ? Tu n’es qu’une tortue…je ne te reverrai pas avant des années !!!

    -         Ne t’inquiète pas pour moi, je vais profiter de tous les moyens de transport qui existent et ils sont nombreux…et puis, je suis très maligne…Je ne suis pas une tortue ordinaire, tu n’as pas remarqué ?

    -         Mais oui, bien sûr, s’empressa de répondre Xavier en percevant la soudaine mauvaise humeur de Félicité qui semblait s’énerver et se vexer bien facilement. Mais…cache-toi vite, j’entends du bruit dans le couloir, je crois que la récréation est terminée. Tu m’exposeras tes projets après, d’accord ?

    -         Ok ! Répliqua la tortue en se faufilant dans le casier.

       Durant tout le reste de la journée, Xavier demeura songeur, il n’arrêtait pas de penser à Félicité et il déclencha la colère du professeur qui n’acceptait pas que l’on ne puisse se concentrer sur ses devoirs. Il fit quinze fautes dans sa dictée et déclencha l’hilarité générale quand il affirma que les hommes préhistoriques se déplaçaient à dos de tortue !

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Jimmy
    Mercredi 6 Septembre à 14:36

    Je me dois de corriger une petite erreur (pré)historique, car la fin de cette histoire pourrait prêter à confusion:

    S'il est bien connu de tous que les hommes préhistoriques se déplaçaient à dos d'escargot, peu de gens savent que certains d'entre eux, plus aisés, pouvaient s'offrir les services d'une tortue. Cette hilarité générale que provoqua Xavier n'était due qu'à cette ignorance chronique bien regrettable.

    Xavier, je te présente les excuses de toute la classe... 

      • Mercredi 6 Septembre à 17:40

        Merci de cette précision cher petit frère !! j'ignorais !!! bizzzz

         

    2
    Nono
    Samedi 4 Novembre à 13:37

    Une bien belle aventure qui commence et qui donne envie de lire la suite.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :