• Fanny

    Coucou tout le monde yes ,

    Me revoilà...avec une nouvelle histoire...oui, je sais, j'ai bien ralenti ces temps-ci...mais les vacances arrivent et je vais essayer de passer à la vitesse supérieure...

    Tiens ! à propos, y-a-t-il des enfants qui veulent une histoire rien qu'à eux ??? (voir mon dernier passage sur ce blog)

    Bizzzzzzz à tous

    illustration : dessin "chipé" à Ewenn

     

    Fanny

    Fanny 

    Et les Trollissons

     

            Il était une fois une gentille petite fille qui se réveillait toujours en plein milieu de la nuit. C’était comme ça ! Elle n’arrivait pas à dormir plus de trois heures d’affilées...Alors, plutôt que de tourner et se retourner dans son lit, d’appeler ses parents ou d’aller réveiller son grand- frère, elle se levait sans faire de bruit. Elle descendait les escaliers sur la pointe des pieds en retenant son souffle, et sortait dans le jardin pour prendre un grand bol d’air. Assise sur l’herbe, le dos appuyé  à un petit muret, elle aimait bien regarder la lune qui lui souriait.

    Elle était très courageuse, parce que la plupart des enfants ont peur de la nuit... mais pas elle...au contraire, elle savourait ce moment de calme où tout semble vivre au ralenti, où les arbres prennent des formes étranges et où les ombres ressemblent à des fantômes bienveillants.

        Un jour, ou plutôt, une nuit, elle ouvre la porte qui donne sur le jardin et étouffe un petit cri de surprise. La lune est trop belle ! Toute ronde,  dorée et couvertes de petites taches multicolores. Ce soir, il fait très chaud, alors elle s’allonge carrément sur la pelouse  pour mieux l’observer, et constate que les petits points colorés grossissent, grossissent et se transforment en longs filaments brillants qui semblent se rapprocher d’elle. C’est bien ça, ils foncent sur elle à toute allure et prennent une drôle d’apparence…on dirait…on dirait…mais oui, des petits êtres moitié trolls, moitié polissons…des trollissons !!

     Fanny en avait bien entendu parler, mais jamais encore elle n’en avait rencontrés ! Elle savait aussi qu’ils squattaient les lieux abandonnés, mais la lune !! Jamais elle n’aurait imaginé qu’ils iraient un jour squatter la lune ! Quelle drôle d’idée !

    -          - Bonjour Fanny ! Il y a longtemps que l’on t’observe...et ce soir, nous avons décidé de te faire une surprise.

    -          - Une surprise ?

    -          - Comme tu le sais, chaque nuit, nous descendons sur terre dans un endroit inhabité pour écrire tranquillement nos contes...en fait, nous racontons des histoires qui se déroulent ici, sur terre, et que nous regardons de notre « maison »...C’est fantastique de vous voir vivre, vous les terriens ! d’ailleurs, c’est toi qui sera l’héroïne de notre prochain conte...Tu es trop mignonne quand   tu nous regardes sans nous voir !

    -          - Comment ça ?

    -          - Quand tu as la tête dans les étoiles la nuit, tu es si près de nous que nous pourrions communiquer...C’est pour ça que nous sommes venus te rendre visite...Que dirais-tu de venir découvrir l’endroit où nous vivons dans la journée ?

    Et sans rien ajouter, le Trollisson « murduçon », un drôle de petit troll habillé d’un magnifique habit de lumière...oui, un peu comme ceux des toréadors...attrape la main de Fanny et s’élance dans les airs à toute vitesse. Pas besoin d’une fusée, en moins d’un quart de seconde, ils arrivent sur la lune.

    Eh bien, vous me croirez si vous voulez, mais la lune n’est pas uniquement ce que les cosmonautes et astronautes nous ont raconté...Il existe une région (l’endroit où vivent les Trollissons) entièrement peuplée par les rêves des enfants…des milliers de songes parmi lesquels fanny circule avec bonheur, entre les dragons et les chevaliers, les châteaux-forts et les princesses, les animaux extraordinaires et les fées. Comme c’est amusant de se promener dans ce monde de rêves où tout est merveilleux, où la peur et les chagrins ont disparus, les larmes effacées, les souhaits réalisés et où tous les problèmes trouvent une solution. Elle tombe même nez à nez avec son propre songe, celui qu’elle a fait dans la journée, en classe, pendant que le professeur parlait.

    Fanny n’a pas trop envie de quitter ce lieu magique…elle respire profondément, sourit et comprend soudain pourquoi sa maman lui répète constamment :

    -          - Fanny ! tu es encore dans la lune !

    Eh oui ! Au pays des rêves !

    Elle ouvre alors les yeux. Elle est toujours allongée sur la pelouse, alors elle entre tranquillement dans la maison, retourne dans son lit et se rendort aussitôt.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :