• Drôle de balai nocturne

    Belle journée à tout le monde,

    Avez-vous déjà rencontré des martiens ??? Moi non plus, c'est dommage ! ça a failli !

    ça doit être génial ! non?

    Drôle de balai nocturne

     

    Drôle de balai nocturne

    Piriac !!! Que de joies, événements, péripéties et faits étranges demeurent à jamais liés à cette station balnéaire !

     J’ai souvent évoqué ce lieu, c’est vrai, je ne m’en lasse pas, et je vais encore raconter une anecdote qui s’est déroulée dans ce décor, ce havre de paix que j’affectionne particulièrement pour y avoir séjourné pendant de longs mois d’été. Parfois, j’ai l’impression d’y avoir passé la moitié de ma vie.

    Dès que les beaux jours reviennent, je ressens irrésistiblement le besoin d’y passer ne serait-ce qu’une journée pour me ressourcer, respirer l’air marin chargé de goémons et écouter le roulis des vagues qui se fracassent contre les rochers. C’est vital. Un peu comme le printemps apporte le renouveau, l’endroit où j’ai passé pratiquement toutes mes vacances en famille m’apporte une sorte de « renaissance » après une longue hibernation hivernale.

    Toute la « tribu » se rassemblait régulièrement sur ce terrain dès le début juillet jusqu’à la fin août (elle n’est pas belle la vie d’enseignants ?). Le soir, après un « tarot », une partie de belote ou un poker où j’étais capable de perdre une boite complète d’allumettes, il nous arrivait, ma sœur et moi, de nous allonger à même le sol pour observer les étoiles. Mon père en profitait pour nous apprendre à reconnaitre les constellations et la disposition des étoiles dans le ciel. Il nous était ainsi très facile d’identifier Venus, l’étoile du Berger, la toute première à faire son apparition. Cassiopée, la grande ourse ou l’étoile polaire située « au bout de la queue de la petite ourse n’avaient elles non plus, aucun secret pour nous…et c’était devenu une habitude, presqu’un jeu de découvrir et nommer les étoiles et constellations qui  illuminaient le ciel les unes après les autres.

      Un soir cependant, ma sœur qui était capable de scruter le ciel dans ses moindres détails durant des heures entières, nous interpella. Elle semblait fort intriguée par deux petits points lumineux, juste au-dessus du terrain. Elle nous en fit part, et, tandis que nous levions tous la tête en direction de ces deux « nouvelles étoiles », chacun s’amusa à donner sa propre version de ce que nous contemplions, non sans la  taquiner un tant soit peu :

    -          - « Ce ne sont que deux étoiles un peu plus grosses que les autres ! elles devaient être cachées derrière un nuage tout à l’heure»

    -          - « Sûrement pas, je viens de les voir arriver très lentement l’une vers l’autre » précise-t-elle

    -          - « Alors, ce sont des avions !...  ou des satellites… » riposte mon père

    -          - « Depuis quand les avions et les satellites s’arrêtent en cours de route ? »

    Tiens, c’est vrai ça, les deux points brillants semblent statiques. Son imagination lui joue encore un tour. Ces deux étoiles viennent de faire leur apparition et à force de rester le nez en l’air, ma sœur a cru les voir  « bouger ».

    Chacun s’apprête à retourner à ses occupations (pour ma part, je suis sur le point d’aller raconter une histoire aux enfants qui commencent à s’agitent dans leurs tentes…), mais nous sommes stoppés net par un cri légèrement étouffé :

    -           - « Regardez !!! »

    De nouveau, nous levons tous les yeux vers la voie lactée bien visible ce soir …Plus un nuage ne semble la déranger

    -          - Vous avez vu ? les deux étoiles, comme vous dites, eh bien, on dirait qu’elles communiquent

    -          - N’importe quoi !

    On se moque un peu de la frangine, mais quand même, on ne résiste pas à la tentation de fixer ces deux points lumineux pendant un instant, et ce que l’on observe nous interpelle malgré tout. Il y a effectivement quelque chose d’inhabituel qui se déroule au-dessus de nos têtes. A tour de rôle, les deux ….les deux quoi au juste ?  Disons les deux « objets non identifiés, émettent des signaux lumineux très brillants, en direction de leur homologue…un peu comme du morse. On dirait que ces deux « je ne sais pas quoi » se répondent

    Le manège dure de longues minutes pendant lesquelles nous tentons de trouver une explication plausible.

    -          - « C’est peut-être un code morse ? »

    -          - « Tout ce que je connais, c’est SOS : trois flashs longs, trois courts, trois longs », mais là, on dirait  des signaux de même intensité avec des espaces plus ou moins longs

    -          - Bip bip…bip bip bip…bip…bip

    -          - « Bizarre ! »

    -          - «  J’aimerais bien savoir ce qu’ils se racontent !  Dommage qu’on ne puisse déchiffrer ce code »

    Mon père, toujours prêt à donner une justification à n’importe quel phénomène déclare encore qu’il doit s’agir de deux astres devant lesquels passent de légers stratus ou des cumulus…Mais, c’est qu’il a de bons yeux le paternel ! Le ciel n’a jamais été si clair.

    L’un d’entre nous parle d’OVNI !  On n’y croit pas trop, mais il s’agit pourtant bien de deux objets volants (quoi que là, à l’arrêt !) non identifiés …on n’a pas dit des martiens non plus !  Quoi que !

    On reste ainsi, fascinés par ce spectacle lorsque brusquement, sans crier gare, les deux « objets », dans un même élan, traversent précipitamment la voute céleste tels deux flèches,  plus rapidement que deux étoiles filantes…. Il n’a fallu quelques dixièmes de seconde pour qu’ils disparaissent totalement

    -          - « j’avoue, c’est quand même étrange ! » conclut simplement mon père

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :