• Dans la peau...3

    Belle journée à toutes et à tous,

    Et voici la fin de la "saga" Dans la peau de..."

    Oui, je sais, ce n'est pas très drôle...mais c'est absolument véridique...

    Pour les jours à venir, le ton sera un peu plus léger...déjà dans un premier temps  la lettre du Père Noël pour Ewenn...et pour d'autres enfants ensuite.

    Bisatousssssssssssss

    Dans la peau...3

    Dans la peau d’une autre

     

    III

     

    A la suite de cet épisode douloureux, j’ai passé une année  à l’Ecole Normale pour préparer mon CAP (certificat d’aptitude pédagogique). Je l’ai obtenu assez facilement et notre petite  vie a repris tranquillement. Une nuit cependant, je suis réveillée brutalement, prise d’un malaise qui m’empêche de respirer, m’angoisse et nécessite la venue du médecin de garde. Lorsqu’il me demande de me mettre debout, je sors de mon lit et m’écroule comme une masse sur le sol...impossible de me relever seule...

    -          -  Il s’est passé quelque chose dans la journée ?

    -          - Non ! rien de spécial

    -         -  Et ? ... il y a un an ? 

     Mon mari et moi sommes « abasourdis » par une telle question de la part d’un médecin... Je réfléchis... Je les regarde tous les deux, complètement « ahurie ». Un an plus tôt, jour pour jour, j’entrai dans la classe de madame Meyer *. En un an, j’ai cessé d’y penser (mes « petits loulous » occupent agréablement mon temps et mon esprit) ...mais pas mon corps !

    Les mois suivants, j’enchaine les remplacements. J’attends mon troisième enfant et je suis enfin nommée sur un poste en maternelle pour une longue période... et pour cause : je dois remplacer une institutrice ...qui vient de perdre la vie dans un accident de voiture...l’accident improbable ! Une collision en pleine ville…Elle venait de conduire son mari chez le dentiste.

    Le hasard se poursuit...elle est jeune elle aussi et évidemment, je ne suis pas vraiment la bienvenue pour « prendre sa place »: elle était tellement sympa ! Avec toujours de formidables projets au sein de l’école... etc...etc...et moi qui arrive avec mes gros sabots et enceinte en plus !!!

    Par contre, l’angoisse n’est pas aussi présente que la fois précédente....OUF ! je n’ai pas mon permis de conduire ! je ne risque rien !

    Mais quand même, le sort s’acharne sur nous, mon bébé et moi. Des contractions dès les premiers mois de grossesse me paniquent (je viens de faire une fausse couche !)

    Quelle était la probabilité pour que je remplace deux fois dans ma carrière des instits qui perdent la vie avant trente ans ?

    Les années passent. Je suis enfin « titulaire » de mon poste en maternelle....j’ai enfin « ma propre classe ». Quel bonheur !! Difficile d’imaginer ce sentiment de liberté qui nous anime et la joie de pouvoir enfin emmener si loin ces jeunes élèves  dans la vie et dans le rêve !

    Bref...je suis au moins sûre que « mon fantôme » m’a oublié et a quitté les lieux !...sauf qu’en discutant un jour avec le chef d’établissement, la discussion bascule sur ce sujet.

    -       -   Détrompez-vous, me dit-elle sans sourciller, madame Meyer  a aussi enseigné dans cette école...dans la classe même où vous êtes actuellement !!!

    Non ! je rêve !

    Ma carrière se terminera dans ce même établissement. Après quinze années où j’ai pris, malgré les circonstances, beaucoup de plaisir à travailler avec mes petits élèves. J’ai tellement aimé cette profession.

    J’ai cessé d’enseigner après le tragique accident de voiture qui a emporté mes parents. Mon père est mort le jour même (en pleine ville, dans les mêmes circonstances que la deuxième enseignante que j’ai remplacée …un hasard) et ma mère d’une embolie huit jours après (comme madame Meyer… un deuxième hasard !)

    Et comme un hasard n’arrive jamais seul ! En voilà un troisième : cet accident a lieu le 28 novembre, jour du décès de ma tante Hélène. Mon père nous a quittés  le même jour que sa sœur, partie un 28 novembre.

    Je termine ce texte, le 27 novembre, pas le 28 ! petite pensée à mes parents à qui je pense très très fort .

    ·        *Madame Meyer : Voir texte du 19 novembre...j’ai changé le nom de l’institutrice que j’ai remplacée (Non, non ! je ne l’ai pas oublié !!!)

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :