• Coup de chaud...

    Belle journée à toutes et tous sarcastic ,

    Que se passe-t-il dans les boulangeries lorsque la porte est encore fermée.

    Tout petit conte pour les tout-petits !

    A demain pour la rubrique :"les animaux ont la parole!"

    Coup de chaud...

    Coup de chaud dans la galette

         Il fait noir. Dans sa boutique, le boulanger installe les galettes toutes chaudes sur son étal. Satisfait de son travail de la nuit, il part se reposer deux ou trois heures avant l’ouverture de la boulangerie.

    -         On a eu chaud hein !!

    La petite voix étouffée de lapin blanc retentit dans la pièce. Pourtant, il n’y a absolument personne ! Que se passe-t-il ?

    -         Oui, je suis en nage ! lui répond la baleine verte…elle aussi invisible.

    -         Vous avez raison. Je suis tout cuit-cuit lance à son tour le petit poussin jaune…

    Ça y est ! On commence à comprendre.

    -         J’ai bien cru que j’allais être transformé en hot dog, aboie enfin le chien marron...Mais...où êtes-vous ?

    -         Moi, je suis dans une brioche toute douce et moelleuse, reprend lapin blanc...ça sent drôlement bon !

    -         Et moi, je suis dans une galette au beurre...c’est très gras, et j’étouffe un peu, poursuit poussin jaune.

    -         Là où je suis, ça sent le chocolat et la poire...un bonheur ! ajoute baleine verte

    -         Tu as de la chance, j’adore le chocolat...lui dit le chien. Moi, je crois que je suis caché dans une frangipane...et ça n’a pas l’air mauvais du tout...je n’ai pas pu résister…je viens d’y goûter.

    -         Hum !! c’est vrai ça ! c’est drôlement bon...Lapin blanc se met lui aussi à grignoter la galette dans laquelle il a été caché.

    -         C’est super ! c’est délicieux, et quand on mange, ça nous laisse un peu plus de place...Le petit chien est fou de joie. Il se régale avec sa galette

    Les uns après les autres, un peu par gourmandise, mais surtout parce qu’ils ont très faim, les animaux dégustent le gâteau dans lequel ils sont prisonniers...ils commencent par grappiller et ronger quelques bouchées, puis dévorer, et enfin s’empiffrer de ces délicieuses galettes.

    Au fur et à mesure qu’ils engloutissent frangipane et galettes dans lesquelles ils sont enfermés, ils grossissent, grossissent, enflent et gonflent jusqu’à devenir aussi grands que les animaux qu’ils représentent.

    Les voilà tous les quatre dans la boulangerie, libérés de leurs délicieuses prisons.

    -         Et on fait…quoi  maintenant ? demande lapin blanc.

    Les quatre amis se regardent, semblent hésiter...puis sans attendre une minute de plus, sortent de la boulangerie pour prendre la poudre d’escampette.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :