• Belle journée à toutes et tous sarcastic,

    Les aventures de Félicité se terminent la semaine prochaine....

    Voici donc l'avant dernier "volet" de cette histoire

    Avec toujours les très beaux dessins de François.

    Félicité - 15

       

         Le visage de Yann s’éclaira et sa joie éclata comme un feu d’artifice. Il se mit à sauter sur place en criant et en s’agitant dans tous les sens. En voyant la tête ahurie de Félicité, il se confia à elle.

    Son troisième fils Pierrig était né avec un problème cardiaque et il passait la plupart de son temps à l’hôpital. Jour et nuit, lui et son épouse se relayaient pour s’occuper de lui, sans tenir compte de leur fatigue, de leurs nuits sans sommeil et des ennuis que tout cela engendrait. Ses nombreuses absences durant ces huit derniers mois lui avait fait perdre son travail et les dettes commençaient à s’accumuler. Heureusement, un ami lui avait parlé de ce job de saison. Les sapins de Noël, ça fait rêver les enfants, mais ça ne dure pas toute l’année. Il ne lui était donc pas venu à l’idée qu’il pourrait être embauché d’une manière ou d’une autre. Aussi, avec ces quelques pièces d’or qui tombaient à pic, la nouvelle d’un vrai travail l’inonda de bonheur.

         Il demanda à Félicité où se trouvait ce paquet dont parlait Viviane et, le plus discrètement possible, ils se rendirent jusqu’au chêne où Yann n’eut aucun mal à attraper le mystérieux livre. Il le considéra un instant en se demandant quel intérêt pouvait avoir un vieil ouvrage jauni, mais ne posa aucune question. Il fit ce qu’on lui demandait comme d’habitude.

     Il invita ensuite Félicité à s’asseoir à côté de lui dans sa camionnette et la ramena jusqu’au village où l’attendait sa deux chevaux rose. Ils se souhaitèrent réciproquement « bonne chance » et se quittèrent sans plus de formalités.

         Félicité n’était pas mécontente de quitter cette forêt et commençait à voir d’un bon œil la fin de cette aventure. Il lui tardait à présent de revoir Xavier…quoique ! Elle avait pris goût à cette liberté ! Elle repensa subitement à ce que lui avait dit la fée près du lac  « Ne t’inquiète pas, ce pouvoir-là ne m’appartient plus ! Je l’ai abandonné à Xavier et ton sort est entre ses mains » et elle s’interrogea sur ce qu’il déciderait !

       Poupy l’attendait assis en tailleur au pied de son menhir. Il mâchouillait un brin de bruyère et semblait si nerveux que Félicité eut envie de lui faire une petite farce à son tour en lui affirmant qu’elle avait échoué dans sa mission. En remarquant son visage blême, elle n’osa pas. D’ailleurs, elle était bien trop fière de rapporter une partie de son trésor, alors elle s’écria :  

    -         Je crois que les brigands se sont partagé le magot. Je n’ai pu récupérer que ce vieux livre…Il paraît qu’il vaut une fortune !

    -         Je ne t’en demandais pas plus, Félicité ! Pour l’or ce n’est pas grave, tu sais, l’alchimie n’a pas de secret pour nous ! Tu ne peux pas comprendre ce que ce vieux livre, comme tu dis, représente pour moi !

    -         Si, un peu ! Il s’agit du secret des dolmens, des menhirs et de leurs alignements !

    -         Comment sais-tu cela ?

    -         J’ai entendu les brigands en parler.

     

    Félicité - 15

    Félicité lui raconta en détails toute son aventure dans la forêt. Elle lui rendit par la même occasion le talisman sans lequel elle ne serait pas parvenue à ses fins.

    -         Je te dois une explication petite ! Tout le monde sait que chaque korrigan a le devoir de protéger un trésor. En principe, les hommes pensent qu’il s’agit uniquement d’un coffre rempli de pièces d’or…c’est d’ailleurs pour cela qu’ils cherchent par tous les moyens à nous les dérober, comme l’a fait Pati Bulère !…Ils  sont nombreux à être avides d’or et de richesses ! Ce que tout le monde ignore en revanche, c’est que dans chaque coffre se cache un secret que nous devons garder scrupuleusement…Merci de tout cœur ! Sans toi, le mystère des menhirs aurait été divulgué à la terre entière ! une vraie catastrophe !

    -         Si je comprends bien, vous détenez tous les mystères de la vie ? c’est phénoménal ! Pourquoi ne rien dire ?

    -         Il y en a bien quelques-uns qui ont été percés depuis l’origine des temps, mais l’homme a besoin de magie, de rêves et d’énigmes pour vivre.

    -         Mais maintenant le brigand sait quelque chose, lui ?

    -         Bah ! Il ne connaît pas le contenu du livre. Et qui le croirait s’il lui venait à l’idée de parler de sa découverte ? rétorqua Poupy . Par contre, je vais devoir changer de domicile…il ne doit en aucun cas me retrouver ! Allez, assez parlé ! Rentre vite. Il y a ici quelques amis qui sont venus me donner un coup de main pour déménager et qui t’attendent pour te saluer.

             Poupy appuya sur le triskell gravé sur la pierre, le menhir pivota sur lui-même avec un bruit sourd et l’entrée de la grotte s’ouvrit devant eux.

    Comme lorsqu’elle était venue la première fois, Félicité suivit le korrigan qui descendait les quelques marches les séparant de la superbe caverne qu’elle connaissait déjà.

    Par contre, elle était loin d’imaginer la surprise que lui avait préparée ses amis :

    -         Waouh !!! vous êtes tous là !! s’écria Félicité les larmes aux yeux en revoyant Sezig le gardien du phare, et Loïg le potier, à qui elle s’empressa de remettre les présents de Viviane.

    Le patron de « la Marie-Joseph », l’aviateur anglais et Yann attendaient aussi son arrivée pour célébrer son succès, tout comme la serveuse du « Ty Quickos » qui lui présentait déjà une galette royale et une bolée de cidre sur un plateau.

    Pendant des heures, tout ce petit monde fit la fête et les rares touristes qui passaient au-dessus de la grotte ont dû être suffoqués d’entendre des éclats de voix, des clameurs et des rires provenant de la terre…Une raison de plus pour affirmer que la Bretagne est peuplée de fantômes. 

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Belle journée à toutes et toussarcastic ,

    Cette histoire est pour vous, les petits loulous...et pour tous ceux qui ont le souvenir d'une "boule à neige " de leur enfance!!

    On a tous joué au moins une fois dans notre vie avec une "boule à neige" !! Non??

    Boule à neige

    La boule à neige

        Il était une fois une petite fille qui possédait le plus merveilleux des trésors : une boule à neige ! A l’intérieur, on pouvait  distinguer un joli chalet entouré d’arbres, avec, en premier plan, un lac gelé dans un univers montagnard. Tous les soirs avant de dormir, elle prenait sa boule à neige dans ses mains et l’agitait légèrement. Il se passait alors quelque chose d’incroyable : le paysage qui dormait à l’intérieur devenait magique. Des flocons blancs tournoyaient dans le ciel et recouvraient tout l’intérieur du globe d’une neige fine et légère. Marilou, la petite fille, collait alors son visage sur la paroi lisse et observait avec attention ce qui se passait à l’intérieur. Pas grand-chose en fait, si ce n’est cette chute de neige vaporeuse qu’elle avait le pouvoir de faire tourbillonner chaque fois qu’elle le souhaitait.

       Ce soir pourtant, tandis que les flocons virevoltent à l’intérieur de sa boule, elle aperçoit de la lumière derrière les fenêtres du chalet, puis la porte qui s’ouvre lentement. Un jeune garçon et sa petite sœur en sortent pour aller patiner sur la surface gelée du lac. Il s’élance sur la glace et enchaine pirouettes et arabesques avec une légèreté incroyable, tandis que la petite fille le suit du regard avec admiration depuis le bord de la patinoire.

    Aussitôt, d’autres enfants viennent de toutes parts, avec leurs patins pour l’accompagner...Ils marchent d’un pas décidé, tout excités à l’idée d’aller passer un moment magique, heureux, emmitouflés dans leurs grosses doudounes ! Comme Marilou aimerait jouer avec eux !

    Elle y pense si fort qu’elle se sent soudain transportée dans ce décor féérique...Elle porte son manteau bleu marine, celui qu’elle préfère, son bonnet blanc à pompons, une grosse écharpe et des gants de laine. Elle glisse sur le lac avec grâce et rit aux éclats. Elle fait ainsi plusieurs figures sophistiquées avant de rejoindre la petite fille, toute seule sur le bord du lac. Elle dit s’appeler Sarah et ne pas savoir patiner. Marilou lui donne la main pour l’aider à tenir en équilibre sur la piste et, toutes les deux suivent les enfants du groupe qui filent doucement, enchantés, sur cette patinoire providentielle. Lorsque tout ce petit monde décide de se séparer pour rentrer se réchauffer dans les maisonnettes, Marilou s'offre, elle, une balade dans la montagne. Elle est chaussée de skis et s’aventure entre les sapins. Dans le calme de ce paysage enneigé, elle rencontre une famille de lapins blancs qui s’enfuit pour se mettre à l’abri dans un terrier, puis un chamois qui se sauve à son approche. Seules deux gentilles marmottes au pelage gris la regardent passer en grignotant quelques jeunes pousses de thym. Après une longue promenade au grand air, elle se retrouve, étonnée, à son point de départ, juste face au chalet. Elle s’aperçoit alors qu’elle a fait tout le tour de la boule à neige, et curieuse, entre à l’intérieur de ce gite confortable. Elle y aperçoit une table dressée avec des bols remplis de lait chaud au miel…y plonge les lèvres avant d’aller s’allonger sur l’un des lits inoccupés dans une chambre à l’étage … et s’endort, la boule à neige entre les mains.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • Belle journée à toutes et tous sarcastic ,

    Tout le monde a fait sa liste au Père-Noël...et bien moi aussi...Je demande un seul cadeau !

    Mais avant d'en parler, j'aimerais savoir s'il est  aussi  arrivé à d'autres personnes de ressentir les symptômes effets secondaires d'un médicaments sans raisons et sans  en avoir pris connaissance avant !! C'est ce qui m'est arrivé !

    Surprenant ? Non?

    Somatisation

    Somatisation
     

         Le médecin est formel. Seule une poignée de personnes (15 000 tout de même !) ont été vraiment ennuyées par la nouvelle « présentation » de ce médicament. A présent, le problème est réglé !

    Pour tous ceux qui ont été « gênés » au départ, il suffisait d’être patient en attendant que tout rentre dans l’ordre avec un réajustement du dosage...Tout est donc bien qui finit bien !!

    Ben voyons !

    Le pire, c’est qu’il semble sincère (le médecin !) lorsqu’il affirme que seule la présentation du produit a été modifiée, que rien ne justifie des symptômes alarmants, que l’on a monté toute cette histoire en épingle à cheveux, que tout ce que l’on raconte… « c’est dans la tête ! »

    Donc, rien d’extraordinaire dans cette histoire de médoc qui fait tant jaser depuis les vacances d’été !

    J’aurai dû m’en douter, je sais que l’on peut se rendre malade rien qu’en pensant qu’on peut le devenir !!

    Alors, j’aimerais que l’on m’explique pourquoi pendant les vacances, (alors que je n’avais jamais entendu parler de ces petits « soucis » liés à ce médicament), il m’est arrivé des trucs « bizarres »  et de ressentir ses effets secondaires!

    D’abord, une grosse difficulté à marcher normalement... (J’avançais aussi vite qu’une vieille femme de 90 ans) essoufflements, perte de cheveux, épuisement, malaises,  problèmes intestinaux et trouble du sommeil et du comportement…le tout agrémenté par un moral au raz des tongs ! Forcément !

    -          - Tu as changé de médicaments ? m’a demandé ma fille

    -          - Tu sais bien que je n’en prends jamais...à part un truc pour remplacer ma thyroïde, mais j’en prends depuis 20 ans sans problèmes...ça ne peut pas être ça !

    Je n’étais pas plus rassurée que ça quand même !

    L’explication m’a sauté à la figure en revenant chez moi (je me suis jetée entre temps sur une cure de vitamines à base d’aloé Véra !)...En allumant mon ordi, je suis tombée sur un article qui parle d’une polémique à propos du seul médoc que je prends chaque matin !! J’ai  regardé de plus près et j’ai découvert, notés, noir sur blanc, tous ces symptômes que j’ai ressentis pendant un mois...

    -         Ouf !  ce n’est que ça ! je vais faire une prise de sang...et oh ! surprise, ma TSH n’a pas changé !! je vais chez le médecin :

    -       -    Vous n’avez rien ! c’est dans la tête

    Bizarre quand même d’avoir ces symptômes « dans la tête » sans en avoir pris connaissance avant ! C’est à n’y rien comprendre !! J’ai pourtant réellement eu ces malaises !!!

    Allez...puisque je me suis fait un film ! Je vais bien...tout va bien, je le dis, me le répète, et me le répète encore...

    Perte de cheveux compensée par une prise de poids, fatigue, petit moral, essoufflement...tout ça, « c’est dans ma tête !!!!! » le médecin l’a dit, ça doit être vrai !! Même si ces symptômes apparaissent encore malgré tout !! On ne va tout de même pas épiloguer là-dessus ! TOUT VA BIEN !

    N’empêche, pour en être absolument sûre, j’aimerais, cette année que le Père-Noël m’apporte un seul cadeau : l’ancienne formule du lévothyrox (ça ne doit pas être sorcier, ça a existé des dizaines d’années !!) ....Comme ça, j’aurai la preuve que tout se passe dans la tête !!!!!

    Et puis, pendant vingt ans, j’ai pris ce médoc sans me poser de questions, j’étais même en super forme !!! alors ???  

    Partager via Gmail Yahoo!

    9 commentaires
  • Belle journée à toutes et tous sarcastic,

    Pas d'histoire aujourd'hui, mais une jolie photo, qui j'espère, inspirera les enfants !! (histoire ou description pour dimanche prochain!!)

    A suivre:

    Lundi : une drôle d'histoire "étrange!" à propos d'un médicament "étrange!"

    mardi : "la boule à neige"

    mercredi : suite des aventures de Félicité  (bientôt la fin!)

    jeudi: les petits soldats de plomb et Ewenn

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Belle journée à toutes et tous sarcastic ,

    A l'approche des fêtes, je me laisse un peu aller et je me lâche un peu !!

    Pauvre Père-Noël!!!

    Dessin de Ewenn

    Pour ceux qui ne l'avaient pas remarqué....il n'a pas neigé hier! la photo "les pas dans la neige" n'est pas récente...

    Bizzzzzz

     

    Père-Noël est enrhumé

    Le Père-Noël est enrhumé !

     

    -          - Ah ah tchoum! Atchoum!

    Depuis ce matin, le Père Noël n’arrête pas d’éternuer. Son nez a pris une jolie couleur rouge pourpre et doublé de volume. Les yeux larmoyants et un grand mouchoir de coton à la main, il annonce à la Mère Noël :

    -           -  Cette année, je ne peux pas sortir pour faire la distribution des jouets...je  suis trop enrhumé !! je reste dans mon lit ! Et, en disant ces mots, notre gros bonhomme en pyjama rayé rouge et blanc rabat sa couette jusqu’à ses yeux.

    -           -  Ah non ! certainement pas ! gronde maman Noël en tirant vivement sur la couette. Lève-toi et prépare-toi...les enfants seront très malheureux  s’ils ne trouvent pas leurs cadeaux dans leurs souliers.

    -           -  Ah ah tchioum ! Je vais leur envoyer un mail ou un SMS et les prévenir que je passerai dès que je serai rétabli ! En janvier, ça ira mieux.

    -           -  T’es sérieux là ? Mais tu délires complètement, mon pauvre homme. C’est hors de question ! Sors de ton lit, prend une bonne douche, une tisane chaude avec du miel et du thym, et monte sur ton traineau !

    Toujours charmante, maman Noël prépare également une potion de sa composition à base de plantes apaisantes et énergisantes à son mari et lui conseille d’en prendre quelques gouttes s’il se  sent un peu stressé ou trop fatigué avec ce rhume qui ne passe pas !

    -          -  Cela va te détendre. Je te laisse le flacon, mais n’en prend pas trop, cela risquerait de t’énerver !

    Ce soir –là, le Père-Noël part donc comme d’habitude avec ses centaines de cadeaux sur son traineau. Heureusement, rennes et lutins connaissent le chemin par cœur. Arrivé chez Alexandre et Gabriel, il ouvre la porte avec son double de clés, entre sur la pointe des pieds et se dirige doucement jusqu’au sapin....mais, au moment même où il s’apprête à déposer les jouets dans les baskets des enfants, un énorme éternuement retentit dans la maison :

    -          -  Ah ah atchoum !

    Réveillés dans leur sommeil, Alexandre et Gabriel descendent l’escalier en se tenant la main. Ils stoppent net au milieu de l’escalier

    -          -  Oh ! le père-noël !

    -          -  Chut ! ne dites à personne que vous m’avez vu...retournez  vous coucher !

    Évidemment, les enfants veulent rester avec lui, lui parler, voir les cadeaux, et tout et tout ...forcément ! Le père-noël est obligé d’utiliser sa poudre magique pour les endormir et va lui même les reconduire dans leur lit...il dépose les jouets, débouche le flacon que lui a donné  la Mère Noël et en avale quelques gouttes…c’est trop bon ! il en reprend un peu…pour être sûr d’aller mieux.

    Il continue sa tournée et arrive chez la gentille Jade qui a bien du mal à s’endormir cette nuit-là...Elle aimerait tellement le voir ...au moins une fois !

    Et voilà que notre Père-Noël arrive à grands fracas, ouvre la porte sans même s’assurer que tout le monde dort, se met à éternuer... et bien sûr il se trouve nez à nez avec Jade !

    -          -  Chut ! lui dit-il, normalement tu ne devrais pas me voir...mais vois-tu, je suis si enrhumé que je me dépêche...j’ai hâte de retourner chez moi. Il se met à rire et dépose ses paquets, laissant Jade, les bras ballants devant le sapin. Lorsqu’il remonte sur son traineau, ses lutins ne se gênent pas pour dire ce qu’ils pensent de son attitude un peu…bizarre.

    -         -   Il ne faut pas que les enfants te voient. Tu le sais pourtant, depuis le temps ! Tu n’as pas regardé par la fenêtre avant ? et puis, tu n’as pas été très gentil avec Jade !

    Le père-noël est un peu fâché, il n’aime pas trop les reproches, et puis, il sent la fatigue revenir, et ce maudit rhume qui l’embarrasse  terriblement ! Il attrape la fiole et avale encore deux ou trois gorgées de ce délicieux nectar.

    -          -  Mais, qu’est-ce-que tu fais ?

    Pour toute réponse, le père-noël éclate d’un rire joyeux...

    -          -  Ça y est ! ça va beaucoup mieux...j’ai une de ces pêche !!

    -         Drôlement efficaces ces plantes de la mère noël ! allez en route les lutins !

    Et voilà notre gros bonhomme hilare, il n’arrête pas de se tordre de rire! Il continue ainsi sa tournée et n’arrête pas de faire des bêtises. Chez Lounis et Noah, il se cogne lourdement contre une table, puis contre la cheminée, et renverse le chocolat que les enfants lui avaient préparé près du sapin ; chez Ewenn, il se trompe dans les paquets, et dépose des poupées et un landau. Il arrive chez Justine et Lucile et saisit de gros paquets !

    -          -  Elles vont être contentes...ce sont de gros cadeaux !

    Il n’a même pas pris le temps de regarder le nom sur l’étiquette, mais je crois qu’il s’agissait d’un grand train électrique destiné à un petit voisin... il continue ainsi toute la nuit. Heureusement que les lutins réparent ses sottises au fur et à mesure, sinon Matilde aurait eu un gros chien blanc dans ses souliers (un gros bouledogue qui n’aime pas les chats par-dessus le marché)

    Lorsque la tournée est enfin terminée, les pauvres lutins sont sur les genoux, les rennes n’arrêtent pas de se marrer, et la Mère Noël est très en colère :

    -         -   Jamais plus je ne te confierai mes potions! un vrai gamin ! On ne prend pas n’importe quoi comme ça ! Tu as de la chance...ce n’est pas dangereux, mais je crois qu’à présent tu vas bien dormir avec la quantité que tu as avalé!!!

    Et effectivement, à peine installé sur son fauteuil, le Père Noël s’écroule littéralement et se met à ronfler bruyamment....Si vous tendez l’oreille, vous pourriez presque l’entendre.

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique